Martin Schulz annonce qu'il quitte le Parlement européen pour la politique allemande

  • A
  • A
Martin Schulz annonce qu'il quitte le Parlement européen pour la politique allemande
Président du Parlement européen depuis 2012, Martin Schulz envisagerait de se tourner vers la politique allemande@ FREDERICK FLORIN / AFP
Partagez sur :

Martin Schulz va quitter la présidence du Parlement européen pour affronter Angela Merkel lors des prochaines élections législatives allemandes.

Le président social-démocrate du Parlement européen, l'Allemand Martin Schulz, a annoncé jeudi qu'il quittait ses fonctions pour se lancer dans la politique allemande où il pourrait défier Angela Merkel pour la chancellerie aux législatives de 2017, confirmant les informations de plusieurs médias allemands.

Pas de troisième mandat. Martin Schulz, 60 ans, "se lance dans la politique allemande", écrit sur son site internet le quotidien de centre-gauche Süddeutsche Zeitung. Il "veut en faire l'annonce jeudi matin à Bruxelles", affirme l'hebdomadaire Der Spiegel. "Selon les informations de la Süddeutsche Zeitung", Martin Schulz, actuellement élu jusqu'à début 2017, ne va pas candidater à un troisième mandat de président du Parlement européen, préférant mener la liste du parti social-démocrate allemand SPD en Rhénanie du Nord-Westphalie aux législatives de 2017.

Les Affaires étrangères pour Martin Schulz ? La place qu'il occupera par la suite dans la vie politique allemande n'est pas encore tranchée, poursuit toutefois le quotidien de Munich, dans le sud du pays. Président du Parlement européen depuis 2012, Martin Schulz est d'ores et déjà pressenti pour remplacer son collègue du SPD Frank-Walter Steinmeier, très populaire ministre des Affaires étrangères d'Angela Merkel au sein de la coalition conservateurs/sociaux-démocrates, mais qui va être élu en février président fédéral, rappelle Der Spiegel. 

L'un des scénarios envisagés par les médias allemands est que Martin Schulz pourrait être désigné à la tête de la diplomatie allemande en février, concourir pour la chancellerie puis reprendre le portefeuille des Affaires étrangères dans l'hypothèse d'une nouvelle grande coalition.

Un nouvel adversaire pour Angela Merkel. Mais depuis plusieurs mois, la rumeur fait aussi de Martin Schulz le possible candidat SPD aux législatives de 2017 à la place du chef du SPD, le mal-aimé Sigmar Gabriel, vice-chancelier et ministre de l'Économie.

"Toutefois, aucune décision n'a été prise quant à savoir qui de lui ou de Sigmar Gabriel" sera désigné candidat pour défier la chancelière Merkel qui a d'ores et déjà annoncé dimanche son intention de briguer un quatrième mandat d'affilée, selon la Süddeutsche Zeitung. Le SPD doit désigner son candidat fin janvier.