Mariage homosexuel : la France, numéro 14

  • A
  • A
Mariage homosexuel : la France, numéro 14
La France devrait devenir mardi le 14e pays du monde à autoriser le mariage entre personnes du même sexe.
Partagez sur :

ZOOM - La France entre dans le cercle fermé des pays autorisant le mariage homosexuel, 12 ans après les Pays-Bas.

La France est le quatorzième pays du monde à autoriser le mariage homosexuel, après le vote des députés mardi après-midi. Depuis le 1er avril 2001, date de la première union de deux Néerlandaises à Amsterdam, la législation a été bousculée un peu partout dans le monde. Les derniers freins, religieux ou culturels semblent de moins en moins prégnants.

> ZOOM : Le mariage gay peut-il être retoqué ?

Les Pays-Bas. Véritables pionniers, les Néerlandais ont ouvert la voie le 1er avril 2001 avec le mariage d’Helene Faasen et de Anne-Marie Thus. "Nous nous sommes mariées par amour, pas pour des raisons politiques. Mais nous savions bien sûr que c'était un moment historique", raconte Anne-Marie Thus, aujourd’hui mère de deux enfants avec sa femme, à l’occasion de cet anniversaire. Depuis, quelque 15.000 mariages gays et lesbiens ont été célébrés, soit environ 2% du nombre total, selon l'Office central des statistiques (CBS). L’adoption est également licite.

La Belgique. C’est le deuxième pays au monde à avoir dit "oui" à l’union des personnes du même sexe. La loi, votée le 30 janvier 2003, autorise le mariage homosexuel à la seule condition que l’un des membres du couple soit belge ou réside régulièrement en Belgique. Le 30 juin 2006, l'adoption a également été légalisée.

Le Canada. Si le concubinage a été accepté dès 1999, il a fallu attendre 2005 pour que le Canada devienne le troisième pays à légaliser le mariage gay. Petite particularité, tous les couples peuvent se dire "oui", même les étrangers. Le lieu de résidence et la nationalité ne rentrent pas dans les critères.

mariage gay espagne REUTERS

L'Espagne. Après un débat plus que houleux, dans ce pays très imprégné par la tradition catholique, le parlement espagnol vote le texte autorisant l’union des personnes du même sexe le 30 juin 2005. Ces couples, qu'ils soient mariés ou non, peuvent aussi adopter.

La Norvège. Le 11 juin 2008, la Norvège devient le cinquième pays au monde à adopter un projet de loi autorisant le mariage, l'adoption et la possibilité de bénéficier d'une assistance à la fécondation.

L'Afrique du Sud. C’est le premier pays d’Afrique et le sixième au monde à avoir reconnu le mariage entre personnes de même sexe. Le 14 novembre 2006, le parlement a voté à une large majorité une loi qui autorise le mariage ainsi que l’union civile pour tous. Le gouvernement entendait ainsi lutter contre toute forme de discrimination.

suède mariage REUTERS

La Suède. C’est une décision qui a fait grand bruit. Le 1er avril 2009, le parlement autorise "le mariage sexuellement neutre" civil et religieux. Jusque là, les couples homosexuels ne pouvaient s’unir que par "partenariat" civil. L’Église suédoise a donc été la première à abandonner la conception traditionnelle du mariage.

Le Portugal. L’homosexualité a été considérée comme un crime jusqu’en 1982. Pour "réparer des décennies d'injustices faites aux homosexuels", selon les propres mots du Premier ministre socialiste, le projet de loi légalisant leur union est adopté le 8 janvier 2010.

L'Islande. Connu pour son ouverture d’esprit, le pays offre les mêmes droits aux homosexuels qu’aux hétérosexuels depuis 1996. Les unions ne portaient cependant pas le nom de mariage. En 11 juin 2010, le gouvernement a donc simplement adopté une loi créant un seul et même régime matrimonial. Le texte précise également que "les pasteurs seront toujours libres de diriger des cérémonies de mariage (gay) mais n'y seront jamais obligés". Tout est donc possible.

L'Argentine. Premier pays d’Amérique latine à franchir le pas, l’Argentine a autorisé le mariage homosexuel le 15 juillet 2010. "C'est un jour historique", s’était alors félicité le chef du groupe du parti au pouvoir, Miguel Pichetto. Depuis, la formule "mari et femme" a été remplacée par le terme "les contractants". Les mariés peuvent aussi adopter des enfants et avoir accès aux mêmes droits : sécurité sociale, allocations ou jours de congé liés à la vie familiale. 

Le Danemark. Premier pays au monde à avoir autorisé les unions civiles entre personnes du même sexe, en 1989, le Danemark a autorisé en juin 2012 les couples homosexuels à se marier à l’Église luthérienne d’État.

L’Uruguay. L’Uruguay est devenu au mois d'avril le deuxième pays d'Amérique latine à reconnaître le mariage entre personnes de même sexe.

La Nouvelle-Zélande. Les députés autorisent le mariage homosexuel, un peu plus d'un quart de siècle après la dépénalisation de l'homosexualité en 1986. La Nouvelle-Zélande autorisait les unions civiles depuis 2005.

> VIDÉO : Un chant maori pour le mariage gay

congrès usa droits des homosexuels

© REUTERS


Autorisation partielle aux États-Unis et au Mexique

 

Les États-Unis. Les mariages entre personnes du même sexe sont pour l'heure autorisés dans neuf États sur 50 (Connecticut, Iowa, Massachusetts, New Hampshire, Vermont, New York, État de Washington, Maine et Maryland), ainsi que dans la capitale, Washington. Mais la Cour suprême doit bientôt se saisir de cette question sensible, via deux recours déposés par des citoyens.

> ZOOM : Un débat très attendu aux USA

Le Mexique. Seule la ville de Mexico autorise le mariage gay. Les députés du district fédéral ont validé la modification du code civil stipulant que "le mariage est l'union librement consentie entre un homme et une femme" depuis le texte le 21 décembre 2009.