Mariage gay : le combat d'Obama

  • A
  • A
Mariage gay : le combat d'Obama
L'administration Obama a pris position très officiellement en faveur du mariage homosexuel.@ Reuters
Partagez sur :

La Maison-Blanche a pris position très officiellement auprès de la Cour suprême.

Les États-Unis font un pas de plus vers le 'mariage pour tous". La Maison-Blanche a pris officiellement position jeudi en faveur du mariage gay dans deux dossiers qui doivent être examinés prochainement par la Cour suprême. Après avoir appelé à la défense des droits des homosexuels dans son discours d’investiture fin janvier, Barack Obama passe donc à la vitesse supérieure.

Sur quoi la Cour suprême doit-elle se prononcer ? Le 26 mars, les neuf juges de la plus haute juridiction américaine vont examiner un recours contre la "proposition 8", une disposition de la constitution californienne qui interdit le mariage aux couples de même sexe. Un rejet de cette disposition pourrait changer la donne dans sept autres États où une législation similaire est en vigueur. Le lendemain, la Cour suprême s’attaquera à un autre dossier : celui de la loi fédérale sur le mariage, défini au niveau national comme l’union d’un homme et d’une femme.

congrès usa droits des homosexuels

© REUTERS

La Maison-Blanche a-t-elle changé de position ? Dans le document de 40 pages déposé jeudi devant la Cour suprême, l’administration Obama estime que la Californie "viole l’égalité des droits". Eric Holder, le ministre de la Justice, insiste de son côté dans un communiqué distinct sur le fait que cette question est importante "pour notre Nation toute entière". Des déclarations qui s’inscrivent en fait dans la droite ligne du discours d’investiture du président américain. Le 21 janvier dernier, Barack Obama avait lancé à la tribune : "notre voyage ne sera pas terminé tant que nos frères et sœurs homosexuels ne seront pas traités comme tout le monde par la loi".

L'investiture de Barack Obama :

Jeudi, il s'est fait plus précis, estime l’organisation The Human Rights Campaign, pour laquelle "le président a transformé les mots inspirés de son discours d’investiture en actions concrètes".

mariage gay USA 930

© Reuters

Est-ce une prise de risque ? Greg Sargent, blogueur pour le Washington Post, estime qu’il s’agit d’une "avancée courageuse" pour les droits des homosexuels. Le New York Times tempère cependant en rappelant que l’administration Obama n’a jamais dit clairement que toute tentative d’interdire le mariage homosexuelle était contraire à la constitution américaine. Et la prise de risque est relativement limitée, tant l’idée semble faire son chemin dans l’opinion américaine.

Barack Obama est en effet loin d’être le seul à plaider pour le mariage homosexuel, déjà autorisé dans une dizaine d’États : depuis plusieurs semaines, les appels se multiplient de tous les côtés. Plus de cent républicains ont notamment pris officiellement position pour le mariage homosexuel. Parmi eux figurent en particulier un ancien conseiller de John McCain, adversaire d’Obama en 2008, la directrice de campagne de Mitt Romney, son rival en 2012, et même Clint Eastwood. Diverses organisations et individus ont aussi pris position : des joueurs de football américain, plusieurs États américains, des experts de droite comme de gauche et même des entreprises, comme Facebook, Apple ou Nike.