Mariage d'Harry et Meghan : pourquoi les Britanniques s'en moquent ?

  • A
  • A
Partagez sur :

Selon un sondage commandé par un groupe anti-monarchique, une majorité de Britanniques ne s'intéressent pas du tout au mariage du prince Harry et de Meghan Markle.

La liste des invités, le déroulement de la journée et encore le mystère qui entoure la robe de Meghan Markle font la une des journaux Outre-Manche et pourtant, une majorité de Britanniques s'en moque complètement. Selon un sondage YouGov publié mardi et commandé par un groupe anti-monarchique, 66% des sujets de la reine ne s'intéressent pas du tout au mariage entre le prince Harry et Meghan Markle qui se déroulera samedi.

À quel point ce mariage vous intéresse-t-il ? 31% des 1.615 adultes interrogés se sont dit "pas vraiment intéressés" et 35% "pas du tout intéressés". 60% des sondés prévoient de passer un week-end "normal" le 19 mai alors que 27% suivront tout ou partie de la cérémonie à la télévision, à la radio ou sur Internet. À l'opposé, ils sont 32% à se dire "très" ou "plutôt" intéressés. Pourquoi sont-ils si peu nombreux alors que les caméras du monde entier sont déjà braquées sur l'Angleterre ? Europe1.fr détaille trois raisons.

1 - Harry n'est pas l'héritier du trône

L'une des explications de cette baisse d'intérêt proviendrait du fait que Harry n'est pas l'héritier du trône. En effet, il n'arrive en sixième position après son père Charles, son frère William et ses neveux George, Charlotte et Louis.

2 - Le mariage tombe un jour de finale de tournoi de foot

De son côté, le Lord Lieutenant du Yorkshire du Sud assure que la date est en cause. Samedi se déroulera en même temps que la finale de la Coupe d'Angleterre. "Donc j'imagine qu'assez peu de gens vont rester assis chez eux toute la journée pour regarder le mariage puis le football", a-t-il déclaré à la BBC.

3 - Le financement du mariage, un sujet de polémique

Bien que les Britanniques soient favorables à la monarchie, ils ne souhaitent pas financer le mariage princier. Pour 56% des sondés, la famille royale britannique devrait payer pour la totalité de l'événement, frais de sécurité inclus, et non seulement pour la cérémonie et la réception comme c'est le cas actuellement, le gouvernement prenant en charge le reste, selon le sondage YouGov.

"Je ne pense pas que ce soit considérable. La famille royale, des gens nés dans l'opulence, ce n'est pas vraiment nécessaire de nos jours. Je sais même pas quand se déroule le mariage", a assuré Ben Tindle, un chauffeur routier interrogé par L'Express.co.uk.

Autre signe du désintérêt des Britanniques pour ce mariage, la baisse drastique du nombre de fêtes de rues organisées à cette occasion. Rien que dans le comté d'Hertfordshire, seulement 51 célébrations sont programmées samedi contre 298 en 2011 lors du mariage de Kate Middleton et du prince William, rapporte The Independent.