Marée noire : le couvercle retiré

  • A
  • A
Marée noire : le couvercle retiré
@ REUTERS
Partagez sur :

Le couvercle censé limiter les fuites de pétrole s'est heurté à la formation de cristaux de glace.

Cette marée noire n’en finit pas de poser des problèmes à la compagnie pétrolière British Petroleum (BP). Le "couvercle" qui avait été placé sur la fuite de pétrole pour juguler la marée noire dans le golfe du Mexique a dû être retiré en raison de la formation de cristaux similaires à la glace, a indiqué samedi un responsable de BP.

"Le grand défi technique a été la formation d'hydrate", après la pose du couvercle, a expliqué Doug Suttles, directeur d'exploitation du géant pétrolier britannique. "Cela va prendre probablement les deux prochains jours pour chercher des solutions à ce problème", a-t-il ajouté.

Une opération complexe

Les ingénieurs de BP espéraient beaucoup de ce "couvercle". Censé canaliser l'hémorragie de pétrole brut à 1.500 mètres de profondeur pour le recueillir sur un bateau à la surface, ce dôme de confinement en acier avait été posé vendredi.

Le "couvercle" d'une centaine de tonnes avait été positionné à l'endroit précis où la plateforme Deepwater Horizon a sombré le 22 avril après une explosion, à environ 80 km des côtes. Mais la tâche, à 1.500 mètres de profondeur, s’était déjà révélé épineuse vendredi. "Il fait complètement noir là-dessous. Il n'y a pas de plongeurs et il y a toutes sortes de courants", a expliqué Greg McCormack, spécialiste du pétrole à l'université du Texas.