Marée noire : BP enlève l’entonnoir

  • A
  • A
Marée noire : BP enlève l’entonnoir
@ REUTERS
Partagez sur :

Le pétrole s’échappe de plus belle dans le Golfe du Mexique après un nouvel échec de BP.

On ne compte plus les tentatives de colmatage et leurs échecs. L'entonnoir qui permettait de pomper une partie du pétrole à l'origine de la marée noire qui se répand dans le golfe du Mexique a été retiré mercredi, laissant la fuite repartir, a annoncé Thad Allen, le commandant des garde-côtes américains.

Depuis le retrait provisoire de l'entonnoir, la fuite de pétrole laisse échapper entre 30.000 et 60.000 barils par jour, au moment où la direction des opérations au sein de BP a changé de mains.

Après le pétrole, le gaz

"Il y a eu un problème aujourd'hui, ils ont remarqué qu'il y avait une sorte de fuite de gaz", a déclaré Thad Allen lors d'une conférence de presse. "Ils ont indiqué que le problème venait "d'un engin téléguidé qui a touché une des soupapes" de l'entonnoir, a-t-il ajouté en précisant que l'entonnoir était inspecté et qu'il pourrait être réinstallé dans l'après-midi.

Le commandant Allen a expliqué que la collision avec le robot téléguidé avait apparemment fermé une des soupapes, augmentant la pression dans l'entonnoir. Cela peut favoriser la formation d'hydrates qui, sous forme de glace, risquent de boucher l'entonnoir.

Si aucun hydrate n'est détecté à l'intérieur de l'entonnoir lors de l'inspection, il pourra être réinstallé dès mercredi. Mais dans le cas contraire, "cela pourrait prendre beaucoup plus de temps", a prévenu l'amiral Allen.

BP nomme un nouveau "Monsieur marée noire"

A Londres, la direction de BP a annoncé mercredi que Robert Dudley, un Américain, avait pris la direction effective des opérations du groupe pétrolier contre la marée noire, que pilotait jusque-là son directeur général, Tony Hayward.

Robert Dudley "a été nommé avec effet immédiat président-directeur général de l'Organisation de restauration de la côte du golfe du Mexique", un service créé par BP et chargé de "gérer l'ensemble des aspects de la réponse à l'incident de la plateforme Deepwater Horizon", qui a sombré le 22 avril à 80 km des côtes de Louisiane.