Marc Dutroux reste en prison

  • A
  • A
Marc Dutroux reste en prison
La justice belge a refusé lundi à Marc Dutroux sa demande de remise en liberté sous bracelet électronique.@ Reuters
Partagez sur :

La justice belge a refusé lundi sa demande de remise en liberté sous bracelet électronique.

L'info. L'homme "le plus détesté" de Belgique reste en prison. Marc Dutroux, condamné à la perpétuité en 2004, avait demandé sa remise en liberté conditionnelle sous surveillance d'un bracelet électronique. Mais la justice belge a suivi les avis négatifs des psychiatres, de l'administration pénitentiaire et du parquet et a rejeté lundi cette requête.

Un projet non crédible. Marc Dutroux avait lui-même plaidé le droit de pouvoir purger sa peine à domicile sous surveillance électronique lors d'une audience à huis-clos il y a deux semaines. Mais le tribunal a jugé son projet de réinsertion non crédible sur plusieurs points. Marc Dutroux avait indiqué vouloir devenir plombier ou carrossier indépendant.

Les juges ont en effet estimé que le projet professionnel présenté par Marc Dutroux n'était pas sérieux et qu'il n'avait pas de lieu d'hébergement. Ils ont en outre souligné le risque d'importuner ses victimes et leurs familles mais aussi le danger de récidive.

"Un récidiviste dans l'âme".La mère de Marc Dutroux avait affirmé lundi matin être opposée à la remise en liberté de son fils. "Je n'ai pas la moindre envie de le savoir en liberté ! C'est un récidiviste dans l'âme, il l'a d'ailleurs déjà prouvé tout au long de sa vie", avait-elle déclaré dans les colonnes de l'hebdomadaire belge Le Soir Magazine.

Nouvelle demande en vue. Marc Dutroux pourra introduire une nouvelle demande de libération conditionnelle fin avril, mais cette fois sans bracelet électronique. Il aura alors purgé effectivement un tiers de sa peine (assimilée à 45 ans), détention préventive comprise. Là encore, les observateurs belges estiment tous que cette demande n'aura pratiquement aucune chance d'aboutir.