Manuel Valls : "Nous subissons depuis plusieurs mois des actes de guerre en Europe"

  • A
  • A
Partagez sur :

Alors que la capitale belge a été touchée mardi matin par plusieurs attentats dans l'aéroport et dans le métro, faisant au moins 21 morts, pour Manuel Valls, il s'agit "d'actes de guerre face auxquels il faut se mobiliser". 

La capitale belge a été touchée mardi matin par plusieurs explosions dans l'aéroport de Bruxelles puis dans le métro. Au moins 21 morts et plus de 35 blessés sont à dénombrer selon un bilan officiel. La vie s'est arrêtée dans la capitale, où l'ensemble des transports en commun est stoppé, les habitants invités à rester où ils se trouvent et à ne plus téléphoner pour éviter la saturation du réseau.

"Des actes de guerre". Face à ce chaos, le Premier ministre Manuel Valls a souhaité exprimé toute sa "solidarité" et sa "compassion" envers le peuple belge. "Le gouvernement belge, nos amis belges, sont à l’évidence frappés par plusieurs attentat depuis ce matin à Bruxelles. Nous faisons face à une menace particulièrement élevée", a-t-il affirmé avant d'ajouter ,"le ministre de l’Intérieur vient de le rappeler il y a quelques instants, nous sommes en guerre, nous subissons depuis plusieurs mois en Europe des actes de guerre et face à cette guerre il faut une mobilisation de tous les instants". 


 >> Suivez notre essentiel en direct sur les explosions à Bruxelles, en cliquant ici

"Déterminés face au terrorisme". Manuel Valls a insisté sur le "niveau de cette menace qui est toujours très élevée". Le Premier ministre a donc assuré que le gouvernement et les forces de sécurité "continueront, bien sûr, à être extrêmement vigilants, mobilisés et déterminés face au terrorisme". "Nous sommes mobilisés pour assurer la sécurité des Français et nous l’avons toujours dit, la menace est aujourd’hui plus élevée que celle qu’elle était avant les attentats du 13 novembre. Ce qui compte c'est que nos forces de sécurité et nos forces armées soient mobilisées face à cette menace",a conclu Manuel Valls.