Manquer de respect à l'hymne chinois peut coûter trois ans de prison

  • A
  • A
Manquer de respect à l'hymne chinois peut coûter trois ans de prison
(Illustration)@ AFP
Partagez sur :

La loi chinoise prévoit la façon correcte et les endroits et circonstances appropriés pour jouer ou chanter l'hymne national.

Une nouvelle loi chinoise prévoit que manquer de respect à l'hymne national de la Chine peut désormais être puni de jusqu'à trois ans de prison, a annoncé samedi l'agence Chine nouvelle. "Les cas graves de manquement de respect à l'hymne national en public peuvent être punis de privation de droits politiques et jusqu'à trois ans de prison", a précisé l'agence. La loi chinoise prévoit la façon correcte et les endroits et circonstances appropriés pour jouer ou chanter l'hymne national, "La marche des volontaires". Il est ainsi interdit de le jouer lors de rassemblements privés, y compris les fêtes, mariages ou funérailles.

A Hong-Kong aussi. Le gouvernement de Hong Kong a annoncé que la nouvelle loi s'appliquerait également à ce territoire semi-autonome dès que le parlement local aurait voté un texte similaire. Depuis des années, des citoyens de Hong Kong huent par exemple l'hymne chinois lors des matchs de football. A Hong Kong, un homme politique pro-Pékin, Ip Kwok-him, a expliqué qu'avec cette loi, "les gens devront se lever et se tenir avec dignité" lorsqu'ils entendront l'hymne, et "s'arrêter s'ils sont en train de marcher".

"Esprit patriotique" ou "lavage de cerveau". Ecrit en 1935, longtemps avant l'arrivée au pouvoir du Parti communiste, et oficiellement adopté en 1982, l'hymne aux accents militaires appelle le peuple chinois à "marcher" vers le mise en place d'un pays nouveau. Depuis son arrivée au pouvoir en 2012, le président Xi Jinping veut inculquer à ses compatriotes "l'esprit patriotique", une façon de chercher à renforcer la légitimité du parti, vue par les critiques comme du lavage de cerveau.