Mandela toujours dans un état "critique"

  • A
  • A
Mandela toujours dans un état "critique"
@ REUTERS
Partagez sur :

L'état de santé de l'ex-président sud-africain, âgé de 94 ans, s'est dégradé durant le week-end.

L'INFO. L'état de l'ancien président sud-africain Nelson Mandela, hospitalisé depuis seize jours pour une infection pulmonaire à l'âge de 94 ans, est désormais "critique". La présidence de l'Afrique du Sud, qui a confirmé la nouvelle lundi matin, a appelé "la nation et le monde à prier pour lui", après avoir officialisé par un tweet l'aggravation de la santé du père de la lutte anti-Apartheid en Afrique du Sud.



Les médecins font leur maximum. Dans le communiqué publié sur son site internet, la présidence explique que le président Jacob Zuma qui s'est rendu à l'hôpital dimanche s'est vu notifier, par l'équipe médicale que l'état de Nelson Mandela était critique depuis 24 heures. "Les médecins vont faire tout leur possible pour améliorer sa condition et s'assurent que Madiba ne souffre pas", a indiqué le président sud-africain. Il a appelé la nation sud-africaine "à prier pour Nelson Mandela, pour sa famille et pour l'équipe médicale qui prend soin de lui pendant cette période difficile".

Fin du silence. Brisant une semaine de silence, la présidence avait dit samedi qu'il était "dans un état sérieux mais stable", après que la chaine de télévision américaine CBS eut rapporté que son état était sans doute beaucoup plus grave que ne le laissaient entendre les rares communiqués officiels. Les dernières nouvelles données par Jacob Zuma, qui remontaient au 16 juin, faisaient état de "progrès".

La présidence a en outre répété dimanche que la panne de l'ambulance qui conduisait le héros de la lutte anti-apartheid à l'hôpital, aux premières heures du 8 juin, le laissant pendant quarante minutes au bord de l'autoroute, n'avait pas aggravé son état.

Bientôt 95 ans. Nelson Mandela doit fêter ses 95 ans le 18 juillet, une journée désormais reconnue par l'ONU pendant laquelle les citoyens du monde sont appelés à faire une bonne action en son honneur. "Madiba" a été hospitalisé quatre fois depuis décembre, à chaque fois pour des récidives d'infections pulmonaires.