Mandela et le "rêve sud-africain"

  • A
  • A
Mandela et le "rêve sud-africain"
@ Reuters
Partagez sur :

Une semaine après la fin d'une Coupe du monde réussie, Nelson Mandela a fêté ses 92 ans.

Son apparition sur une voiturette aux côtés de sa femme avait donné un éclat particulier à la cérémonie de clôture de la Coupe du monde, dimanche dernier, au Soccer City de Johannesburg. Une semaine plus tard, Nelson Mandela a fêté ses 92 ans en famille, en toute discrétion. C'est le chef de l'Etat Jacob Zuma qui a rendu un hommage à la figure de l'a lutte anti-Apartheid dans un discours prononcé à Mvezo, son village natal. "Aucun leader n'a été honoré par une journée qui lui est dédiée, il est le premier", a relevé le président sud-africain devant le petit-fils de Mandela, Nkosi Zwelivelile, des ministres, parlementaires, leaders traditionnels et villageois.

Zuma : "patriotisme et unité"

Zuma a établi un parallèle entre la réussite de la dernière Coupe du monde et la volonté de l'ancien responsable du Congrès national africain (ANC). "Nous étions très proches (...) de réaliser votre rêve, Tata (père en xhosa), d'une nation unie dans sa diversité, célébrant ses réussites et travaillant ensemble", s'est réjoui Zuma. L'organisation de la première Coupe du monde en Afrique a été unanimement saluée par les observateurs et les journalistes.

"Le patriotisme et l'unité qui prédominaient pendant la Coupe du monde 2010 a montré au monde que cette nation avait un bel avenir. Les Sud-Africains ont fait flotter partout le drapeau de la nation arc-en-ciel, soutenu leur équipe nationale et permis que la compétition soit un énorme succès", a souligné Zuma, qui a eu la chance que l'épreuve ne soit marquée par aucun couac majeur et qu'elle ait été le théâtre de l'apparition publique de l'idole de tout un peuple, aujourd'hui âgée de 92 ans.