Un Casque bleu tué par une roquette au Mali

  • A
  • A
Un Casque bleu tué par une roquette au Mali
Le camp de l'ONU à Kidal a été la cible d'une attaque à la roquette (Photo d'illustration).@ REUTERS
Partagez sur :

Un camp de l'ONU à Kidal, dans le nord du Mali, a été attaqué à la roquette. Un Casque bleu a été tué.

Un Casque bleu sénégalais a été tué mardi soir par un tir de roquette à Kidal. Le camp militaire de la mission de l'ONU au Mali (Minusma) dans cette ville du nord-est du pays a été visé par des tirs de roquettes mardi soir. Au moins quatre roquettes ont été tirées.

Une autre attaque meurtrière. Ces tirs interviennent quatre jours après une attaque meurtrière contre la Minusma, qui a coûté la vie à neuf soldats nigériens dans la région de Gao, au sud de Kidal, auxquels les honneurs ont été rendus lors d'une cérémonie à Bamako mardi. Hervé Ladsous, chef des opérations de maintien de la paix de l'ONU, a promis que les auteurs de cette attaque seraient "châtiés", "poursuivis", et "payeront l'ignominie des actes qu'ils ont commis".

>> LIRE AUSSI - Un soldat français tué au Mali

Des menaces d'un chef djihadiste malien. Selon des sources militaires et diplomatiques, ces dernières violences avaient été précédées de menaces d'un chef jihadiste malien, Iyad Ag Ghali. Il s'agit de l'homme qui a créé Ansar Dine, un des groupes jihadistes qui ont contrôlé pendant près d'un an, entre 2012 et 2013, le nord du Mali, avant d'en être en grande partie chassés par une intervention militaire internationale en cours depuis janvier 2013. Iyad Ag Ghali était demeuré silencieux pendant plus d'un an et demi puis est apparu dans une vidéo diffusée en août sur internet, dans laquelle il appelait à combattre la France et ses alliés.

>> LIRE AUSSI - Mali : après l'opération Serval, place à "Barkhane"