Mali : trois Casques bleus tués dans une attaque à Kidal

  • A
  • A
Mali : trois Casques bleus tués dans une attaque à Kidal
Trois Casques bleus ont été tués jeudi soir dans le nord-est du Mali lors d'une attaque combinée qui a également fait huit blessés. @ SOULEYMANE AG ANARA / AFP
Partagez sur :

Une position de la Force a été attaquée à Kidal. Trois Casques bleus ont été tués et trois autres blessés, indique la Mission de l'ONU.

Trois Casques bleus ont été tués jeudi soir dans le nord-est du Mali lors d'une attaque combinée qui a également fait huit blessés, a annoncé vendredi la Mission des Nations unies (Minusma) dans un communiqué.

Tirs de roquettes et mortiers. "Hier (jeudi), le camp de la Minusma à Kidal a été la cible de tirs intensifs de roquettes/mortiers", qui ont fait cinq blessés parmi le personnel de la Minusma, selon le texte. "Peu après, une position de la Force a été attaquée à l'extérieur du camp. Trois Casques bleus ont été tués et trois autres blessés", ajoute la Mission de l'ONU.

Aucune indication sur la nationalité. "Les informations préliminaires indiquent qu'une dizaine d'obus de différents calibres ont ciblé le camp", ajoute la Mission de l'ONU, précisant que "quelques obus ont atterri dans les quartiers avoisinants du camp". "Peu après, une position de la Force a été attaquée à l'extérieur du camp. Trois Casques bleus ont été tués et trois autres blessés", selon le communiqué, qui ne donne aucune indication sur leur nationalité. Les contingents guinéen et tchadien forment l'essentiel des troupes de l'ONU à Kidal.

"Attaques lâches et abjectes". Un habitant de la région avait fait part jeudi soir de tirs d'une dizaines d'obus en début de soirée, sans autre indication. "La Minusma condamne dans les termes les plus vigoureux ces attaques lâches et abjectes contre son personnel et la mise en danger de la population civile. Elle exhorte les parties présentes à Kidal à assumer leur pleine responsabilité pour identifier les responsables afin d'assurer leur traduction devant la justice", selon le texte.