Les Etats-Unis ont accédé à la demande de la France et décidé de fournir des moyens aériens pour le transport de troupes et de matériel, ce qui constitue un soutien limité à l'opération Serval au Mali, indique un responsable américain. La décision américaine, largement attendue, intervient après que l'administration Obama a examiné les implications légales d'une telle assistance à la France.

L'armée de l'air américaine pourrait affréter des avions cargos tels que le C-17 mais également le C-5, d'une plus grande capacité de transport, dans un délai d'une journée, a dit ce responsable. "Nous avons accepté d'acheminer des troupes et du matériel", a commenté Tommy Vietor, porte-parole du Conseil de sécurité nationale de la Maison blanche.