Malformations : une ville anglaise condamnée

  • A
  • A
Malformations : une ville anglaise condamnée
Partagez sur :

Le démantèlement d'un site industriel appartenant à la municipalité de Corby serait à l’origine des handicaps.

La municipalité de Corby, situé au centre de l'Angleterre, a été jugée responsable mercredi des malformations physiques présentées à la naissance par une quinzaine d'enfants tous nés entre 1989 et 1999. Ecartant l’hypothèse d’une simple coïncidence, le tribunal a en effet estimé que ces malformations étaient la conséquence du rejet dans l'atmosphère de produits toxiques lors du démantèlement de l’un des plus grands sites sidérurgiques d’Europe, situé à Corby.

"Le conseil municipal de Corby est responsable de nuisances publiques, de négligence et de manquement à son devoir légal", a estimé le juge, relevant une "longue période entre 1983 et août 1997, au cours de laquelle il a été extrêmement négligent dans le contrôle et la gestion des sites acquis auprès de British Steel et autres".

Après plusieurs années de bataille judiciaire, c’est une victoire pour les jeunes à l’origine du recours. Ils étaient dix-huit, âgés de 9 à 21 ans à dénoncer l'exposition de leurs mères à "une soupe atmosphérique de produits toxiques". La plupart d'entre eux sont nés avec de graves malformations physiques : certains n'ont pas tous leurs doigts tandis que d'autres en ont, mais mal développés. Trois autres enfants présentent ces mêmes difformités sur leurs pieds ou leurs jambes.

La ville de Corby continue de nier toute responsabilité. Mercredi soir, elle n’avait pas indiqué si elle comptait faire appel du jugement.