Malaysia Airlines est "techniquement en faillite"

  • A
  • A
Malaysia Airlines est "techniquement en faillite"
AFP/MANAN VATSYAYANA@ AFP MANAN
Partagez sur :

Le nouveau PDG de la compagnie aérienne a annoncé la suppression de 6.000 postes après les deux catastrophes qui l'ont frappée. 

Malaysia Airlines est "techniquement en faillite", a indiqué lundi le nouveau PDG allemand de la compagnie malaisienne. "La baisse des performances a commencé bien avant les événements tragiques de 2014", a précisé Christoph Müller en annonçant la suppression de 6.000 emplois pour tenter de redresser l'entreprise au bord du gouffre après deux catastrophes aériennes l'an passé

"Le terminateur". Sous sa direction, Malaysia Airlines prévoit de se "réinventer" à compter du 1er septembre avec une nouvelle image et de nouvelles couleurs, la compagnie cherchant à effacer les stigmates d'une année 2014 désastreuse. Après les difficultés de l'année précédente, le nouveau patron de la compagnie aérienne a pris des mesures drastiques. Malaysia Airlines a adressé une lettre de licenciement à la totalité de ses quelque 20.000 personnes. Mais 14.000 salariés se sont vus proposer de nouveaux contrats, soit une suppression de 6.000 emplois environ.

Recruté il y a quelques mois par Malaysia Airlines, le nouveau PDG Christoph Müller est l'ancien PDG d'Aer Lingus, la compagnie irlandaise. L'Allemand y avait mis en place un plan de redressement drastique, ce qui lui avait valu d'être surnommé "Le terminateur".

Cette décision était attendue dans la mesure où le fonds d'investissement public Khazanah Nasional, qui a repris le contrôle de la compagnie, avait fait savoir l'an passé que les restructurations passeraient par ces suppressions d'emplois et le renoncement à certaines dessertes déficitaires.

Deux catastrophes et des résultats en berne. Christoph Müller a indiqué qu'il prévoyait de "stopper l'hémorragie" en 2015, stabiliser les activités de la compagnie l'an prochain et retrouver la croissance d'ici à 2017. L'entreprise perd de l'argent depuis des années en raison d'une direction déficiente et d'une incapacité à faire face à la concurrence internationale, selon des analystes. Les pertes de Malaysia Airlines se sont considérablement aggravées avec les deux catastrophes subies l'an passé.

La responsabilité de la compagnie aérienne n'a pas été directement pointée du doigt dans les deux accidents, mais son image a été écornée par l'enchaînement des drames. Après le crash de juillet 2014, les passagers de Malaysia Airlines ont été autorisés à annuler leurs billets d'avion. Coup sur coup, Malaysia Airlines a perdu deux avions. Le vol MH370 a disparu des écrans radar le 8 mars 2014 au milieu de son vol qui devait relier Kuala Lumpur à Pékin. Quatorze mois après, on ignore toujours ce qui est arrivé à l'appareil et aucun débris n'a pas être retrouvé malgré des recherches étendues dans l'océan Indien, au large de l'Australie. Au mois de juillet 2014, Malaysia Airlines perdait un nouvel avion. Le vol reliant Amsterdam à Kuala Lumpur avait été abattu au-dessus de l'Ukraine, ne laissant aucun survivant. Les responsables de la catastrophe n'ont toujours pas été officiellement désignés, mais les deux belligérants (armée régulière et rebelles pro-russes) s'accusent mutuellement d'avoir involontairement tiré sur l'appareil.