Malala condamne le discours de "haine" de Donald Trump

  • A
  • A
Malala condamne le discours de "haine" de Donald Trump
Malala Yousafzai avec son père, Ziauddin Yousafzai, en premier plan à Birmingham mardi. @ PAUL ELLIS / AFP
Partagez sur :

Les propos du candidat à la primaire républicaine sont aussi "discriminatoires", a déclaré mardi la jeune prix Nobel de la Paix.

La jeune Pakistanaise Malala Yousafzai, prix Nobel de la Paix, a dénoncé les récentes déclarations sur les musulmans du candidat républicain à la Maison-Blanche Donald Trump, jugeant ses propos "discriminatoires" et "pleins de haine".

Hommage aux 134 écoliers abattus à Peshawar. "C'est vraiment terrible d'entendre ces déclarations pleines de haine et tellement discriminatoires", a déclaré Malala Yousafzai, lors d'une cérémonie organisée mardi à Birmingham dans le centre de l'Angleterre, où elle réside, en hommage aux 134 élèves abattus il y a un an lors d'une attaque contre une école pakistanaise

"Profonde injustice". "Ce serait une profonde injustice que d'associer 1,6 milliard (de musulmans) avec une poignée d'organisations terroristes", a renchéri son père, Ziauddin Yousafzai. Le milliardaire américain s'est attiré une pluie de critiques dans le monde entier après avoir proposé d'empêcher les musulmans d'entrer aux Etats-Unis, à la suite de la mort de 14 personnes dans une fusillade à San Bernardino, en Californie.

Témoignage. La cérémonie à Birmingham a réuni deux survivants de la tuerie qui avait frappé l'école publique de l'armée à Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan, le 16 décembre 2014. Vêtu d'une chemise longue traditionnelle, Ahmad Nawaz, 14 ans, a raconté la terrifiante brutalité de l'attaque. "J'ai vu mon professeur brûler vivant", a-t-il dit. "J'étais entouré de cadavres de (mes) amis". L'attaque, menée par un commando de neuf talibans, avait fait au total 151 morts.