Mais que fait un navire nord-coréen dans le canal de Panama ?

  • A
  • A
Mais que fait un navire nord-coréen dans le canal de Panama ?
@ REUTERS
Partagez sur :

Les autorités cubaines ont assuré que les armes retrouvées à bord du cargo nord-coréen lui appartenaient.

L’INFO. Le cargo "Chong Chon Gang" a stoppé sa route. Le président du Panama a annoncé lundi que son pays avait arraisonné un navire nord-coréen venant de Cuba. A bord du navire, sous un chargement de sucre, les autorités ont découvert des armes et un radar pour missiles sol-air de l'époque soviétique. Un ministre cubain a assuré que ces armes appartenaient à Cuba, et qu'elles devaient revenir dans l'île.

navire corée du nord REUTERS

Une inspection en profondeur. Le cargo se trouve actuellement dans le port de Manzanillo, au nord de l'entrée du canal, et une inspection approfondie du chargement a été menée, a indiqué le président panaméen Ricardo Martinelli sur Radio Panama. Le cargo Chong Chon Gang a été intercepté vendredi à l'entrée de canal coté Atlantique, dans les eaux territoriales panaméennes.

"Nous soupçonnions (qu'il y avait) de la drogue (...) Quand nous avons commencé à décharger (le bateau) qui venait de Cuba et qui avait pour destination la Corée du Nord, il y avait 220.000 quintaux de sucre, nous avons trouvé des conteneurs et nous soupçonnons qu'ils contiennent de l'équipement perfectionné de missile et cela n'est pas autorisé", a dit le président.

Le capitaine tente de se suicider. Ricardo Martinelli a ajouté que le capitaine du navire avait tenté de se suicider et que l'équipage, composé d'environ 35 hommes, s'était révolté quand la police est intervenue et avait tenté de saboter la fouille. Le navire "a éveillé nos soupçons en raison de la réaction violente du capitaine et de l'équipage vendredi après-midi", a déclaré le ministre de la Sécurité du Panama, José Raul Mulino, à la radio. Panama a demandé aux Nations unies et au Conseil de sécurité d'envoyer des experts pour examiner la cargaison. "Le canal de Panama est un canal de paix et non de guerre". "Tout le monde doit bien comprendre: vous ne pouvez pas laisser passer des armes de guerre non déclarées par le canal de Panama", a-t-il martelé.

Cuba corée du nord 460 REUTERS

L'explication de Cuba. Le ministère cubain des Affaires étrangères a confirmé mardi que les armes retrouvées lui appartenaient bien. "A bord du navire concerné étaient transportées 240 tonnes d'armes défensives obsolètes - deux missiles complets sol-air Volga et Pechora, neuf fusées en pièces détachées, deux avions de type Mig-21 et 15 moteurs pour ce type d'appareil - toutes fabriquées au milieu du siècle passé et qui devaient être réparées et revenir dans notre pays", a assuré le ministère dans un communiqué.

Un spécialiste du groupe de consultant IHS Jane's interrogé par l'AFP a examiné une photo du chargement et indiqué qu'il s'agissait d'un radar de contrôle de tir de batterie de missile sol-air SA-2, dont la conception remonte à l'époque soviétique. Les Nord-Coréens, qui produisent des missiles de tous types, ont lancé en décembre dernier une fusée à trois étages qui a placé un satellite en orbite. Pyongyang avait parlé alors d'un lancement à des fins scientifiques, mais de nombreuses voix s'étaient élevées contre cette action, en parlant de missile lancé au mépris des résolutions de l'ONU. En 1962, l'installation par les Soviétiques de missiles nucléaires à Cuba avait placé le monde au bord de l'affrontement nucléaire.