Mais où est passé Vladimir Poutine ?

  • A
  • A
Mais où est passé Vladimir Poutine ?
@ ALEXEI NIKOLSKY / RIA NOVOSTI / AFP
Partagez sur :

DISPARITION - De multiples rumeurs courent au sujet du président russe qui n'a pas été aperçu depuis près d'une semaine.

La dernière apparition de Vladimir Poutine remonte au 5 mars. Depuis ? Plus rien. Alors que les réseaux sociaux s'emballent en avançant des explications plus ou moins farfelues, le Kremlin a tenté de rassurer vendredi en diffusant des images du président russe au travail. Les médias russes, eux, ne relayent pas la polémique. 

Des rendez-vous annulés. Alors que le 5 mars, Vladimir Poutine, bien en vie, accueillait à Moscou le premier ministre italien, Matteo Renzi, il est depuis absent de tous les radars. Son agenda, pourtant bien rempli, s'est même vidé. Une rencontre prévue cette semaine avec une délégation d'Ossétie du Sud à Moscou a été annulée, ainsi qu'une visite au Kazakhstan, prévue jeudi et vendredi. Selon une source kazakhe citée par Reuters, Vladimir Poutine serait malade. 

Une imagination sans bornes. Malade… ou pas, selon les réseaux sociaux et les médias. Du côté des internautes, le hashtag #ПутинУмер (Poutine est mort) a du succès. On bricole aussi des photo-montages des funérailles du président russe et des comptes Twitter parodiques prêtent à Poutine des propos farfelus. 

Mais c'est le tabloïd suisse Blick ainsi que la Radiotélévision suisse italienne (RSI) qui prétendent avoir mis fin au mystère. La maîtresse de Poutine, la députée et ex-gymnaste Alina Kabaieva, 32 ans, serai sur le point d'accoucher dans une clinique du Tessin suisse. Selon les sources de RSI, les deux tourtereaux auraient réservé deux chambres, un pour eux et le bébé et l'autre pour leurs gardes du corps. La chaine suisse affirme même que les chambres ont déjà été libérées. 

En avril 2013, Poutine avait annoncé publiquement s'être séparé de son épouse Lioudmila, après 30 ans de mariage. Mais il avait aussi démenti une liaison avec l'ex-sportive professionnelle. 

Pour le Kremlin, Poutine est en vie. Jeudi, le Kremlin a tenté de calmer les esprits. Invité à la radio Les Echos de Moscou, le porte-parole du président en personne a affirmé qu'il n'y avait "aucune raison de s'inquiéter", que "tout (allait) bien" et que Vladimir Poutine était toujours capable de "briser des doigts" en serrant les mains. 

Vendredi, devant l'insistance des rumeurs, le Kremlin a diffusé des images du président russe recevant dans sa résidence près de Moscou le président de la Cour Suprême, Viatcheslav Lebedev. Le Kremlin a aussi démenti la soi-disante arrivée d'un nouveau-né. "Les informations sur la naissance d'un bébé dont le père est Vladimir Poutine sont fausses", a tout bonnement déclaré un porte-parole.  "J'envisage de m'adresser aux personnes qui ont de l'argent pour qu'elles organisent un concours du meilleur canular journalistique", a même ironisé Dimitri Peskov dans une déclaration à la version russe du magazine Forbes.
>> LIRE AUSSI - Vladimir Poutine est-il atteint du syndrome d'Asperger ? 

>> LIRE AUSSI - La mystérieuse absence de Kim Jong-Un inquiète la Corée du Nord