Magnotta : la tête de la victime retrouvée

  • A
  • A
Magnotta : la tête de la victime retrouvée
La tête était la dernière partie du corps du jeune étudiant de l'université Concordia qui n'avait pas encore été retrouvée.@ REUTERS
Partagez sur :

Elle appartient à l'étudiant chinois qui avait été tué par le "dépeceur" de Montréal.

Est-ce une simple coïncidence ou Magnotta a-t-il fourni des indications aux enquêteurs ? Les restes humains découverts dimanche dans un parc de Montréal sont bien ceux de l'étudiant chinois Lin Jun, qui a été sauvagement tué et dépecé en mai par le "dépeceur", Luka Rocco Magnotta.

"On confirme qu'il s'agit de la tête", a déclaré un porte-parole de la police de Montréal, Raphaël Bergeron.

Les pieds et les mains envoyés par colis

luka rocco magnotta arrivée à montreal police extradition REUTERS 930620

© REUTERS

La tête était la dernière partie du corps du jeune étudiant de l'université Concordia qui n'avait pas encore été retrouvée. Les mains et les pieds de la victime avaient été envoyés par colis postal à deux partis politiques à Ottawa et à deux écoles de Vancouver.

Le tronc avait été découvert dans une valise mise aux poubelles dans une ruelle de Montréal, près de l'endroit où habitait Magnotta.

Les restes étaient "près de l'eau"

luka magnotta 930

© REUTERS

En annonçant la découverte des restes dimanche, la police avait indiqué qu'elle ne savait pas s'ils provenaient d'un cadavre humain et les avait donc fait expertiser par un laboratoire de sciences judiciaires et de médecine légale.

Sans citer leur source – qui peut être le "dépeceur" en personne-, les enquêteurs canadiens expliquent qu'ils ont été mis sur cette piste par "une information dans le dossier Magnotta". Les restes "n'étaient pas dans l'eau, mais près de l'eau", précise Anie Lemieux, porte-parole de la police locale.

Il a plaidé non coupable

Luka Rocco Magnotta 930

© REUTERS

Interpellé dans un cyber-café de Berlin le 4 juin, le "dépeceur" a été rapatrié d'Allemagne le 18 juin. L'ancien acteur de film pornographique a ensuite plaidé non coupable des cinq chefs d'accusation retenus devant la justice de Montréal. Son avocat a réclamé des examens psychiatriques pour son client avant toute nouvelle audience.

Magnotta doit être jugé à partir du début de l'an prochain. Il est actuellement détenu dans une prison de l'est de Montréal.