Madoff : JP Morgan prêt à payer 2 milliards

  • A
  • A
Madoff : JP Morgan prêt à payer 2 milliards
L'une des plus vieilles banques américaines accusée de négligence dans le cadre de l'affaire Madoff@ REUTERS
Partagez sur :

La banque américaine serait prête à payer très cher pour éviter les poursuites judiciaires.

JP Morgan Chase habituée des tribunaux américains. JP Morgan Chase n'a pas fini de régler l'addition. Après avoir déboursé 13 milliards de dollars de dédommagement au ministère de la Justice américaine pour avoir "donné une fausse image" des subprimes aux investisseurs, le vénérable établissement bancaire fondé en 1799 paye à nouveau les frais de son implication dans un scandale financier. Cette fois-ci, la facture devrait être moins salée. 2 milliards de dollars seulement, une somme modique à en juger par l’ampleur de l’affaire dans laquelle JP Morgan Chase est incriminée

Ce qu'on reproche à JP Morgan. La banque américaine est accusée d’avoir ignoré les indices qui auraient permis d’enrayer l’arnaque à grande échelle organisée par Bernard Madoff. Au total, une perte de 23 à 65 milliards de dollars selon les estimations, qui touche des centaines de milliers d’investisseurs aux Etats-Unis et dans le monde entier lorsque le pot-aux-roses a été découvert en 2008.

>> LIRE AUSSI -  Les époux Madoff voulaient se suicider

2 milliards pour éviter d’en payer 20. Le New-York Times et le Wall Street Journal annoncent donc lundi matin que la banque et les autorités américaines seraient "prêts d’un accord autour de 2 milliards" en échange duquel la direction reconnaît ses manquements et promet de s’amender. Le liquidateur en charge du dossier Irving Picard avait pourtant demandé jusqu’à 20 milliards de pénalités à la banque pour sa responsabilité dans l’affaire Madoff, montant invalidé depuis par le juge fédéral puis la cour d’appel. La Cour Suprême américaine doit encore se saisir de l’affaire et prononcer son verdict . Verdict qui pourrait donc mettre en danger cet accord à l’amiable entre JP Morgan et l’Etat. En attendant, la banque est mise sous conditionnelle.

20 milliards déboursés en amende en un an. Sur ces douze derniers mois, la banque américaine aura déboursé 20 milliards de pénalités. Impliquée dans la crise des subprimes, elle a aussi été condamnée dans l’affaire de la "Baleine de Londres" et dans une affaire de corruption en Chine sur le négoce de matières premières.