A Madama, l'armée française aux portes de la Libye

  • A
  • A
A Madama, l'armée française aux portes de la Libye
@ AFP/DOMINIQUE FAGET
Partagez sur :

En plein milieu du désert nigérien, les soldats français sont venus s'installer à Madama, un fort des années 30. Leur mission : traquer les djihadistes installés du sud de la Libye.

C'est un fortin de terre, planté dans le désert, au milieu de nulle part. Livré aux quatre vents dans l'extrême nord du Niger, Madama est la toute dernière base avancée où les soldats français et nigériens traquent côte à côte les infiltrations terroristes au Sahel. Mercredi, Jean-Yves Le Drian a d'ailleurs fait de Madama une étape de sa tournée des forces françaises de l'opération Barkhane.

Barkhane au Niger. Le 1er août 2014, Serval et Epervier ont laissé place à cette nouvelle opération. Son objectif "est essentiellement (…) d’empêcher que ce que j’appelle 'l’autoroute de tous les trafics' ne devienne un lieu de passage permanent des groupes djihadistes de la Libye à la façade Atlantique", a expliqué le ministre de la Défense. Les soldats français impliqués dans Barkhane ont donc pour mission d'empêcher l'expansion terroriste dans le Sahel.

La menace que font peser les groupes terroristes installés en Libye a poussé les parachutistes du capitaine Raoul à s'installer à Madama, un vieux poste oublié construit au siècle dernier par les méharistes des troupes coloniales. "On se trouve au nord du Niger à 80km au sud de la Libye. On est perdus au milieu du désert mais il y a quelques axes empruntés fréquemment par des trafiquants ou des terroristes", détaille l'officier français.

>> Un adjudant-chef nigérien nous fait visiter le fort :



Madama, ultime poste avancé de l'armée...par Europe1fr

Au plus près de la Libye. "L'intérêt", développe le capitaine Raoul, "c'est de prépositionner des gens au carrefour - et c'en est un malgré ce que l'on pourrait croire - pour empêcher les terroristes de circuler librement entre les différents pays." La France a donc décidé d'y bâtir une base d'opérations avancée avec une piste d'atterrissage moderne au plus près de la frontière libyenne.

Depuis plusieurs mois, la Libye semble sombrer inexorablement dans le chaos le plus total. Tripoli n'a plus aucune prise sur le territoire et les terroristes de la région en profitent pour s'implanter dans le sud du pays.

Paris tente d'ailleurs de mobiliser l'opinion internationale à ce sujet. "Ce qui se passe en Libye, ce n'est ni plus ni moins, sur fond de chaos politique et sécuritaire, que la résurgence d'un sanctuaire terroriste dans l'environnement immédiat du continent européen", a déclaré Jean-Yves Le Drian, ministre français de la Défense, qui voudrait empêcher la création d'un temple djihadiste dans ce pays.