Madagascar lutte contre une épidémie de peste

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le gouvernement d'Antananarivo a annoncé des mesures d'urgence alors que le dernier bilan du ministère de la Santé fait état de 24 morts en un mois.

VIDEO

Désinsectisation dans les écoles, pose de pièges à rat, suspension des manifestations publiques dans la capitale Antananarivo… Les mesures d'urgence annoncées samedi soir par le gouvernement de Madagascar pour enrayer une nouvelle épidémie de peste sont déployées sur l'île. Les autorités malgaches espèrent ainsi répondre à une crise sanitaire qui a déjà fait 24 morts, selon le dernier bilan du ministère de la Santé.

Ruptures de stock dans les pharmacies. Les pharmacies d'Antananarivo sont en rupture de stock de masques "cache-bouche" permettant de filtrer l'air respiré. "Je ne sais pas ce que je porte mais tout le monde en achète donc j'en achète aussi. Il paraît que c'est une histoire de peste je crois", explique un homme devant une pharmacie. "Je ne sers pas la main des gens et je ne fais pas la bise", ajoute une femme.

Il y aura encore des cas.

Lors d'une allocution télévisée samedi, le Premier ministre, Olivier Mahafaly Solonandrasana a annoncé la suspension dans la capitale Antananarivo de "toutes réunions ou manifestations", où six décès dus à la peste ont été enregistrés ces derniers jours. "Il ne s'agit pas d'une suspension définitive", a-t-il précisé, mais d'une initiative provisoire qui s'accompagne d'autres mesures "dans les aéroports ou dans les gares routières pour éviter la panique et maîtriser la maladie".

Risque "modéré" de propagation régionale pour l'OMS. L'Organisation mondiale de la santé a déclaré de son côté craindre fortement que l'épidémie de peste affectant les zones urbaines à Madagascar se propage au reste du pays, alors que le risque reste modéré au niveau régional et faible au niveau international. "Le risque de propagation est élevé au niveau national, modéré au niveau régional en raison des vols fréquents vers les îles voisines de l'océan Indien et faible au niveau mondial", a déclaré un porte-parole de l'OMS, Christian Lindmeier, lors d'un point de presse à Genève.

La peste, un fléau récurrent. Depuis 1980, la peste réapparaît presque chaque année à Madagascar, généralement d'octobre à mars. Cette année, un premier décès a été enregistré le 28 août. L'épidémie s'est depuis propagée sur le territoire malgache, notamment dans la capitale Antananarivo. Et "il y aura encore des cas", annonce le docteur Joséa Ratsirarson, secrétaire général du Ministère de la Santé Publique. "Les cas semblent augmenter mais on arrive à maîtriser les cas qu'on a pu identifier", a-t-il ajouté.

La bactérie de la peste, qui se développe chez les rats, est véhiculée par les puces. Chez l'homme, la forme bubonique de la peste se soigne, si prise à temps, avec des antibiotiques, mais la forme pneumonique - transmissible par la toux - peut être fatale en seulement 24 à 72 heures.