Madagascar: les recherches dans la colère

  • A
  • A
Madagascar: les recherches dans la colère
@ CAPTURE GOOGLE MAPS
Partagez sur :

<CUSTOM NAME="HIGHLIGHT">TEMOIGNAGE E1</CUSTOM> - Sur place, les proches du couple disparu prennent les choses en main.

Deux jours après la découverte du corps de Johanna couvert d'hématome sur une plage malgache, les recherches se poursuivent pour retrouver Gérald, son compagnon. L'homme de 41 ans, originaire du Nord de la France comme Johanna, est toujours porté disparu.

Mais l'enquête n'avance pas assez vite, au goût des proches du couple, contraints de mener eux-mêmes les opérations sur place. "Quand vous avez quelqu'un de proche qui disparaît, chacun met la main à la pâte comme il peut, avec les informations qu'il a. Il y a des battues faites sur la plage, on y va régulièrement, tous les matins, tous les après-midis en fonction des marées. Les petits villages autour sont au courant de l'affaire, donc s'il y a un corps retrouvé, on sera vite prévenu", explique Maxime sur Europe 1.

"Ce n'est pas à nous d'aller chercher les corps"

La voix dans son témoignage laisse trahir un agacement. Avec ses amis, Maxime doit en effet faire avec de curieuses méthodes policières. Les enquêteurs, pourvus de peu de moyens, réclament régulièrement de l'argent et de l'essence pour pouvoir poursuivre leur travail. "Je ne vous fait pas un dessin, la corruption est bien présente dans ce pays, même dans les cas les plus graves", explique Maxime.

"La corruption est bien présente dans ce pays" :

"Ce n'est pas à nous d'aller chercher les corps, ce n'est pas à nous de payer des gens ou la police pour qu'ils mettent de l'essence dans leur 4x4 pour aller chercher des indices" ajoute-t-il, "pas content" de ce genre de méthode.

Le corps de Johanna retrouvé dimanche

Le flou demeure sur les raisons entourant ce drame. Le couple de Français avait disparu il y a cinq jours, lors d'une promenade en quad sur une plage située dans la zone de Tuliera, réputée dangereuse.  Le corps de Johanna, enceinte de trois mois, a été retrouvé dimanche sous des branchages, à proximité du quad du couple, près de la plage où ils avaient disparu.

Son corps était couvert d'hématome, avec des coupures très profondes à l'abdomen. "On est allé sur cette plage, c'est désert. Et Gérald est un colosse de 110 kg. Derrière lui, on avait l'impression que rien ne pouvait se passer", ajoute François, un autre ami du couple.

La piste crapuleuse est suivie par les enquêteurs. Ils avaient repris il y a quelques mois un restaurant sur l'île. Mandy, la sœur de Johanna s'interroge. Selon elle, Johanna et Gérald étaient "des gens respectés et aimés" à Madagascar. La piste d'une mauvaise rencontre est aussi à l'étude.