Macron appelle Trump à ne pas faire de l'Iran "une nouvelle Corée du Nord"

  • A
  • A
Macron appelle Trump à ne pas faire de l'Iran "une nouvelle Corée du Nord"
@ Odd ANDERSEN / AFP
Partagez sur :

Dans un entretien au magazine "Time", Emmanuel Macron raconte avoir tenté de convaincre Donald Trump de continuer à soutenir l'accord nucléaire en octobre.

L'Iran deviendra "une nouvelle Corée du Nord" si les Etats-Unis font dérailler l'accord nucléaire signé avec Téhéran en 2015, a mis en garde le président français Emmanuel Macron dans un entretien au magazine Timepublié jeudi. Emmanuel Macron raconte avoir tenté de convaincre le président américain Donald Trump de continuer à soutenir l'accord nucléaire en octobre. "Je lui ai juste dit : 'Quelle est votre autre option ? Que proposez-vous ? Si vous voulez couper toutes les relations avec l'Iran concernant ses activités nucléaires, vous allez créer une nouvelle Corée du Nord. Quelle est votre autre option ? Faire la guerre, attaquer l'Iran ? Ce serait une folie'".

Le Congrès invité à durcir le texte par Trump. Sans le dénoncer formellement, Donald Trump a refusé le 13 octobre de "certifier" le texte négocié pendant deux ans et conclu entre Téhéran et le groupe des 5+1 (Etats-Unis, Chine, Russie, France, Royaume-Uni et Allemagne) qui vise à empêcher Téhéran de se doter de l'arme atomique. La balle est désormais dans le camp du Congrès, invité à durcir le texte par le président américain qui menace d'un retrait pur et simple des Etats-Unis si ses demandes ne sont pas satisfaites.

Pour le locataire de l'Elysée, la situation pourrait alors dégénérer. "C'est ce que nous avons déjà vécu avec la Corée du Nord. Et tout d'un coup on se réveille dans dix ou douze ans, sans aucun contrôle, mais avec l'arme nucléaire (en Iran)", a-t-il prévenu. Le président français estime également que Donald Trump n'a pas de "plan B" après avoir annoncé en juin la sortie des Etats-Unis de l'accord de Paris sur le climat, signé en 2015 par 195 pays, à moins d'une renégociation visant à rendre les termes plus favorables à Washington.

"Je ne connais pas votre plan B", lance Macron. "Vous ne pouvez pas renégocier avec 180, 190 pays, ça ne marche pas", affirme avoir déclaré Emmanuel Macron, qui a invité Donald Trump à "revoir sa décision". "Vous n'êtes pas d'accord, mais c'est quoi votre plan B ? Je ne connais pas votre plan B", lance-t-il. Il assure également que "quand vous voyez les engagements pris par les grandes villes, les Etats et le secteur privé, je crois que nous pouvons atteindre les engagements" pris par Barack Obama de limiter les émissions de CO2 américaines de 26 à 28% en 2025, par rapport aux chiffres de 2005.

Emmanuel Macron confirme aussi que son homologue américain ne sera pas au Sommet de Paris du 12 décembre, que la France organise pour les deux ans de l'accord de Paris, "sauf si vous avez cette grande annonce venant de lui qu'il a décidé de rejoindre le club" des signataires.