L'UE condamne les arrestations de manifestants en Russie

  • A
  • A
L'UE condamne les arrestations de manifestants en Russie
"Nous attendons des autorités russes (...) qu'elles libèrent immédiatement ces personnes qui voulaient exercer leurs droits fondamentaux", a indiqué une porte-parole@ SISKA GREMMELPREZ / BELGA / AFP
Partagez sur :

Plus d'un millier de manifestants anti-corruption ont été interpellés, selon des ONG. 

L'Union européenne a condamné lundi soir les interpellations de centaines de "manifestants pacifiques" contre la corruption en Russie, dont l'opposant au Kremlin Alexeï Navalny, et demandé leur "libération immédiate". Une porte-parole du service diplomatique de l'Union a déploré dans un communiqué "la détention de centaines de manifestants pacifiques et la violence dont ont fait usage les autorités russes à leur encontre, à Moscou, Saint-Pétersbourg et dans d'autres villes du pays". 

"Nous attendons des autorités russes (...) qu'elles libèrent immédiatement des manifestants pacifiques et ces personnes qui voulaient exercer leurs droits fondamentaux", a-t-elle ajouté.

Des milliers de manifestants dans tout le pays. Des milliers de Russes, souvent très jeunes, sont descendus dans la rue lundi dans des dizaines de villes, y compris près du Kremlin à Moscou où les forces anti-émeutes ont tenté de repousser la foule parfois à coups de matraque.

L'opposant numéro un à Vladmir Poutine, Alexeï Navalny, et près d'un millier de ses partisans ont été interpellés. Ces arrestations "bafouent les libertés fondamentales d'expression, d'association et d'assemblée (...) inscrites dans la Constitution russe", a regretté la porte-parole de l'UE. "Nous nous attendons à ce qu'elle soient protégées et non pas érodées".