Long Island : il nargue la sœur d'une victime

  • A
  • A
Long Island : il nargue la sœur d'une victime
Les recherches se poursuivent à Long Island.@ Reuters
Partagez sur :

Dans un appel téléphonique,un homme non identifié assure être le tueur d’une jeune femme de 24 ans.

Il se vante par téléphone d’être l’auteur d’un meurtre. Un homme soupçonné d'avoir tué une des victimes retrouvées sur une plage de Long Island, près de New York, a appelé la sœur de Melissa Barthelemy, 24 ans, assurant être à l’origine de sa mort, a rapporté vendredi le New York Times.

Au cours de sept appels, un homme non identifié a raillé la jeune sœur de Melissa, Amanda. Il lui demande : "et vous pensez que vous allez la revoir un jour?". Le quotidien précise que l'homme a assuré avoir tué la jeune femme après avoir eu des rapports sexuels avec elle.

"Mon cœur s’arrêtait de battre"

Dans une interview à la chaîne ABC, Amanda a précisé cette semaine que l'homme était en colère et railleur. "Pourquoi m'a-t-il choisie? C'était terrifiant, mon cœur s'arrêtait de battre (...). J'ai peur pour moi, est-ce que la même chose va m'arriver?", a-t-elle questionné.

La famille de la victime avait commencé à recevoir des appels effectués à partir de son téléphone portable peu après sa disparition en juillet 2009, selon le quotidien. Ces coups de téléphone semblent être une des rares pistes dont disposent les enquêteurs.

Quatre prostituées identifiées

Depuis décembre dernier, les restes de neuf ou dix personnes ont été découverts sur des plages de Long Island, à une heure de route de New York. Lundi, la police a annoncé avoir retrouvé de nouveaux restes humains sur une plage, ce qui pourrait porter à dix le nombre de victimes.

Pour l’heure, seuls quatre corps ont été identifiés. Il s’agit de prostituées travaillant par le biais de petites annonces sur le site Craigslist. Elles avaient disparu entre 2007 et 2010.

Un célèbre tueur en série, Joel Rifkin, 52 ans, condamné à la détention à perpétuité pour 9 meurtres commis entre 1989 et 1993, a déclaré qu'aucun des restes retrouvés n'appartenait à une de ses victimes.

Selon lui, le nouveau coupable pourrait être un habitant du lieu : "mon avis est qu'il pourrait s'agir d'un pêcheur, d'un ouvrier d'un chantier, ou de quelqu'un nettoyant des jardins". Pour l’heure, il n’existe aucun suspect.