Londres : les pilleurs traqués sur Flickr

  • A
  • A
Londres : les pilleurs traqués sur Flickr
@ CAPTURE ECRAN FLICKR
Partagez sur :

Quatre mois après les émeutes, Scotland Yard a publié mercredi 213 photos de suspects.

Le Premier ministre britannique David Cameron avait promis la tolérance zéro au lendemain des émeutes qui avaient secoué Londres et ses environs en août dernier. Après quatre mois d’enquête et plus de 3.000 interpellations, Scotland Yard a donc décidé de passer la vitesse supérieure en publiant mercredi sur Internet 213 photos des "suspects les plus recherchés".

200.000 heures d’enregistrements

Ces photos dérivées des images prises par les caméras de surveillance CCTV, installées un peu partout dans la capitale britannique, ont été postées sur le site de partage de photos Flickr et assorties d'un appel à témoins. Une opération baptisée "Opération Withern de l’hiver", visant à intensifier la chasse aux émeutiers dans la dernière ligne droite avant Noël.

Les forces de l'ordre ont ainsi épluché 200.000 heures d'enregistrements pour obtenir des clichés des responsables des violences et des pillages. "Quatre mois après les émeutes, nous sommes déterminés à retrouver, arrêter et inculper ceux qui ont été impliqués dans ces délits", a assuré Scotland Yard, soulignant la difficulté de ces investigations.

La méthode a déjà fait ses preuves

Dans ces circonstances, le site de partage de photos se révèle être un allié de poids. La police avait, en effet, déjà eu recours au site Flickr pour y publier des photos des suspects. Quelque 3.269 personnes ont déjà été interpellées "avec l'aide du public", selon Scotland Yard.

La police avait aussi demandé aux chaînes de télévision britanniques de lui fournir des images des violences. A Birmingham, les enquêteurs avait utilisé un moyen encore plus radical cet été en diffusant les photos des suspects sur un écran géant installé sur une camionnette qui avait sillonné la ville.

Les violences qui avaient éclaté dans la capitale après la mort de Mark Duggan, un jeune noir de 29 ans tué lors d'une opération de police à Tottenham, s'étaient étendues très rapidement à plusieurs autres villes, face à des forces de police largement débordées. Scotland Yard avait été très critiqué pour son incapacité à endiguer les émeutiers.