Londres, les Canaries, les Cyclades... ces îlots "français" dans l'UE

  • A
  • A
Londres, les Canaries, les Cyclades... ces îlots "français" dans l'UE
Des drapeaux français à Londres@ Reuters
Partagez sur :

L'AUBERGE ESPAGNOLE - Où sont installés les Français qui profitent de la liberté de circuler et de travailler en Europe ?

LE POINT SUR. Sur la liberté de circulation en Union européenne, la position du FN est claire : Marine Le Pen est "pour la suppression pure et simple de Schengen", a-t-elle réaffirmé sur LCI. Les partis majoritaires ont eux aussi dû prendre position sur cette remise en cause d'un principe fondamental de l'UE : le PS ne veut toucher à rien, l'UMP demande à pouvoir fermer ses frontières ponctuellement.

Pourtant, question immigration, les Français ne sont pas les derniers à s’installer à l’étranger. Une grande partie d’entre eux, 38% soit 600.000, sont restés dans les frontières européennes pour construire un morceau de leur vie ailleurs, selon le ministère des Affaires étrangères.

Le chiffre est pourtant sous-estimé, conviennent tous les consulats français de l’UE. Car rien n’oblige les expatriés à s’inscrire auprès de leur ambassade. Les diplomates estiment donc souvent qu’ils sont 1,5 à 2 fois plus nombreux à avoir posé leurs valises hors des frontières de l’Hexagone. La moitié d’entre eux habitent en Grande-Bretagne, en Belgique et en Allemagne. Plus globalement, Europe 1 vous propose de découvrir cinq villes européennes où les Français sont particulièrement nombreux.



Londres

Combien sont-ils ? Le maire de la capitale britannique a affirmé en mars 2013 que Londres était la 6e ville française, avec ses 250.000 Français. Boris Johnson forçait un peu le trait, explique L’Express. Mais sur le principe, Boris Johnson n’avait pas tort. Selon les estimations de Facta Media, 225.000 Français habitent le Grand Londres, l’équivalent de Paris et sa banlieue. Au total, le Grand Londres compte un peu plus de 8 millions d’habitants.

Pourquoi ? Dans un rapport de la CCI Paris-Île-de-France, Marie-Claire Sparrow, représentante à l’Assemblée des Français de l’étranger, note que de nombreux Français arrivent à Londres pour de courtes périodes, pour parfaire leur anglais, et puis finissent par s’y installer en raison des opportunités professionnelles. "Je suis arrivée à Londres tout de suite après avoir fini mes études d’arts, pour y jeter un œil", témoignait à la BBC Malika Favre, installée dans la capitale. "C’était il y a sept ans et je n’ai pas l’intention de revenir en France".

Bruxelles

Combien sont-ils ? Le chiffre est frappant : un Bruxellois sur dix est français. D’après un rapport de 2014 du consulat de France à Bruxelles, 47.600 de nos ressortissants sont inscrits dans la région de Bruxelles-capitale. Et selon le consulat, en Belgique, les Français sont du genre “J’y suis, j’y reste” et posent leurs valises à long terme.

Bruxelles chien

© Reuters


Pourquoi ? Ceux qui ont choisi Bruxelles n’ont pas un profil particulier, si ce n’est que les fonctionnaires européens et les personnels internationaux, comme les militaires qui travaillent pour l’OTAN, y sont plus nombreux. Le mythe du Français évadé fiscal en Belgique est tenace. Mais le consulat voudrait démonter cette idée reçue. Proportionnellement, les riches Français de Bruxelles et de Belgique ne sont pas plus nombreux que les riches de l'Hexagone. Les expatriés, dans leur immense majorité, n’ont donc probablement pas d’argent à cacher au fisc.

Cluj-Napoca

Combien sont-ils ? En plein milieu de la Transylvanie, Cluj-Napoca est un îlot d’étudiants français en Roumanie. Sur près de 1.000 de nos ressortissants qui habitent cette ville de 300.000 habitants, 814 usent les bancs de la faculté de médecine.

Cluj Roumanie

Pourquoi ? Cluj-Napoca est un important centre universitaire de Roumanie et, depuis son entrée dans l’Union européenne en 2007, le diplôme délivré est reconnu dans la totalité de l’Union. Le nombre de Français venant s’inscrire pour six ans d’études, à 5.000 euros l’année, explose. Ils étaient 268 en 2010, selon L’Etudiant : 814 aujourd’hui.

Pendant les trois premières années d’études, une bonne partie des cours dispensés pour les étudiants expatriés sont en français.

Avec cette arrivée massive d’étudiants français, la crispation peut poindre parmi les 100.000 jeunes qui étudient à Cluj-Napoca, peut-on lire sur Streetpress. Difficile, parfois, de se mélanger entre Roumains et Français, parfois accusés d’acheter leur diplôme. Dès leurs études achevées, la majorité d’entre eux rentrent en France pour exercer la médecine.

Les îles Canaries

Combien sont-ils ? Le sable fin, les cocotiers, le rêve pour beaucoup de touristes français. En 2013, ils étaient 120.000 à s’être dorés la pillule sur les plages de Tenerife, Gran Canaria ou Fuerteventura. Et certains d’entre eux choisissent de s’y installer. Plus de 5.500 Français sont inscrits et officiellement installés à l’étranger. Mais comme partout, on peut compter presque le double de Français réellement installés sur les îles Canaries, ce morceau d’Espagne à quelques kilomètres des côtes marocaines.

Pourquoi ? Avec l’intensification du tourisme, le nombre de Français venus poser leurs valises dans l’archipel a considérablement augmenté. Et pourtant, si ce n’est le paysage paradisiaque des côtes, la situation des Canaries n’a pas vraiment de quoi attirer les expatriés. Avec un taux de chômage qui avoisine les 30%, les Français n’ont pas choisi un eldorado économique.

Canaries touristes espagne

© Reuters


Les Cyclades

Combien sont-ils ? Chapelet d’îles dans la mer Egée, les Cyclades sont aussi une destination appréciée des "expats" français. Ils sont près de 400 à y être installés en 2014. Pour information, en 2004, la population grecque s'élevait à 100.000 habitants.

Cyclades grèce

Pourquoi ? Selon le consulat de France à Athènes , une partie de ces Français installés dans ce chapelet d’îles de la mer Egée n’y vivent qu’une partie de l’année. Souvent retraités, ils viennent profiter du beau temps pendant l’hiver avant de retourner en France.

Revers de la crise grecque, certains Français installés en Grèce ont délaissé Athènes pour les îles, où ils ont parfois de la famille. Sans que l’on puisse parler de véritable engouement, l’effondrement du marché immobilier a aussi facilité l’achat de propriété par des Français, en particulier sur les îles de Paros et Astypalée.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

VIS MA VIE - Que fait un eurodéputé de ses journées ?

ZOOM - Européennes : les partis rivalisent d'originalité

DIAGNOSTIC - Européennes : des élections fatales au Front de gauche ?

ZOOM - Les élections européennes