Londres et Washington dénoncent le retour en héros de Megrahi

  • A
  • A
Londres et Washington dénoncent le retour en héros de Megrahi
Partagez sur :

Le Libyen condamné pour l’attentat de Lockerbie a été libéré pour raisons médicales mais accueilli triomphalement dans son pays.

L'accueil triomphal à Tripoli réservé à Abdelbaset Ali MohamedAl-Megrahi, l’homme condamné pour l’attentat de Lockerbie, est "profondément affligeant" et "troublant", a estimé vendredi le ministre britannique des Affaires étrangères David Miliband. C’est "scandaleux" et "dégoûtant", ont dénoncé les Etats-Unis. "Il est dérangeant de voir à la télévision des images qui suggèrent que Megrahi a été accueilli en héros plutôt qu'en criminel", a renchéri Bill Burton, un porte-parole de la Maison Blanche.

Voici les images de la descente d’avion de Megrahi à l’aéroport de Tripoli, où il a été accueilli par des centaines de personnes jeudi soir :

Atteint d'un cancer de la prostate en phase terminale, Megrahi a été libéré jeudi, pour raisons médicales. En 2001, il avait été condamné à la prison à vie, avec une peine de sûreté de 27 ans, pour l'attentat contre un Boeing 747 de la compagnie américaine Pan Am, qui avait explosé en 1988 au-dessus de la commune de Lockerbie, en Ecosse, faisant 270 morts.

Les Etats-Unis et la Grande-Bretagne avaient pourtant prévenu la Libye qu'elle s'exposait à de graves conséquences diplomatiques si Megrahi recevait un accueil triomphal à Tripoli, après sa libération. Paris a de son côté estimé que l'accueil accordé à Megrahi "heurtait" les sentiments des familles des victimes.