Le député travailliste britannique Stuart Bell s'est dit, au micro d'Europe 1, "gêné et dégoûté" par les émeutes qui secouent son pays depuis samedi. Il a assuré qu'il s'agit aujourd'hui d'une "grande tragédie pour la Grande-Bretagne".

Stuart Bell a assuré qu'il n'avait pas vu venir ces violences. Mais, a-t-il affirmé, "ces émeutes n'ont rien à voir avec le chômage, ni avec les réductions des dépenses dans la nation. Ça a ses origines en Tunisie". Et de pointer du doigt les nouveaux moyens de communication tels que "Twitter et le BlackBerry".