L'Italie obtient 306 millions d'euros d'arriérés d'impôts de Google

  • A
  • A
L'Italie obtient 306 millions d'euros d'arriérés d'impôts de Google
L'accord prévoit aussi la mise en place d'un "parcours pour établir des accords préventifs sur la taxation correcte à l'avenir", a ajouté le fisc.@ EVA HAMBACH / AFP
Partagez sur :

Le fisc italien a réussi à faire plier Google, il devrait bientôt viser Amazon.

Le géant américain de l'internet Google a accepté de payer 306 millions d'euros à l'Italie, a annoncé jeudi le fisc italien, qui avait déjà réussi à faire plier Apple et vise désormais Amazon.

Régler tous les contentieux. "Google paiera au total plus de 306 millions d'euros" pour régler tous les contentieux liés aux bénéfices réalisés en Italie mais déclarés en Irlande, essentiellement entre 2009 et 2013, a expliqué le fisc italien dans un communiqué. L'accord prévoit aussi la mise en place d'un "parcours pour établir des accords préventifs sur la taxation correcte à l'avenir en Italie des activités rattachables à notre pays", a ajouté le fisc.

Apple avait accepté de payer. En décembre 2015, le groupe américain Apple, également dans le collimateur des autorités européennes pour ses pratiques d'"optimisation" fiscale, avait déjà accepté de payer plus de 300 millions d'euros en Italie, pour solde de tout compte, après une enquête pour fraude fiscale.

Amazon dans le viseur. Et la justice italienne vient de conclure une enquête, dont le fisc italien devrait bientôt se saisir, contre le géant du commerce en ligne Amazon, soupçonné d'avoir dissimulé 130 millions d'euros de revenus en cinq ans à l'Italie.