L'Iran accuse l'Arabie saoudite d'aggraver les "tensions dans la région"

  • A
  • A
L'Iran accuse l'Arabie saoudite d'aggraver les "tensions dans la région"
Un peu partout dans le monde chiite, la colère gronde après l'exécution du leader Nimr al-Nimr. @ AFP
Partagez sur :

ACCUSATIONS - Après la décision de Ryad de rompre ses relations avec Téhéran, l'Arabie saoudite est accusée de toutes parts. 

L'Arabie saoudite cherche à aggraver "les tensions et les affrontements" dans la région, a déclaré lundi le porte-parole de la diplomatie iranienne Hossein Jaber Ansari, en réaction à la décision de Ryad de rompre ses relations avec Téhéran.

"L'Arabie saoudite ne voit que ses intérêts". La mise à mort samedi en Arabie saoudite du chef religieux chiite saoudien Nimr Baqer al-Nimr, un critique virulent du régime saoudien, a suscité une montée des tensions entre Téhéran et Ryad. "L'Arabie saoudite voit non seulement ses intérêts mais aussi son existence dans la poursuite des tensions et des affrontements, et essaie de régler ses problèmes intérieurs en les exportant vers l'extérieur", a déclaré Hossein Jaber Ansari. 

L'Arabie saoudite a annoncé dimanche la rupture de ses relations diplomatiques avec l'Iran après des attaques contre ses missions diplomatiques à Téhéran et Mashhad qui ont été incendiées samedi soir. Elle a "donné 48 heures aux membres de la représentation diplomatique iranienne pour quitter le pays", a annoncé le chef de la diplomatie saoudienne Adel Al-Jubeir. Hossein Jaber Ansari a affirmé que l'Iran en tant que "pays hôte agit selon les conventions internationales et respecte ses engagements (pour) protéger les représentations diplomatiques, assurer leur sécurité ainsi que celle des diplomates".