L'Irak devrait être retiré du futur décret sur l'immigration de Trump

  • A
  • A
L'Irak devrait être retiré du futur décret sur l'immigration de Trump
@ SAUL LOEB / AFP
Partagez sur :

La première version du décret, suspendue par la justice, interdisait aux ressortissants d'Irak, d'Iran, de Syrie, du Yémen, de Libye, de Somalie et du Soudan d'entrer aux Etats-Unis.

La version remaniée du décret interdisant aux ressortissants de certains pays à majorité musulmane d'entrer aux Etats-Unis, dont la justice américaine a suspendu l'application, ne fera plus mention de l'Irak, rapporte mardi Associated Press, citant des responsables américains.

La signature du décret attendue pour mercredi. Selon ces quatre responsables, le Pentagone et le département d'Etat américain ont fait pression en faveur de ce retrait, en faisant valoir le rôle clé joué par l'Irak dans le combat contre l'organisation djihadiste Etat islamique (EI). La signature par Donald Trump d'un décret remanié est attendue pour mercredi. La première version du décret, suspendue par la justice, interdisait pour 90 jours aux ressortissants d'Irak, d'Iran, de Syrie, du Yémen, de Libye, de Somalie et du Soudan d'entrer aux Etats-Unis et suspendait l'accueil des réfugiés pendant 120 jours, excepté pour les Syriens, indésirables jusqu'à nouvel ordre.