Libye : les libéraux bien partis

  • A
  • A
Libye : les libéraux bien partis
Huit mois après la fin du conflit armé, quelque 2,8 millions d'électeurs étaient appelés à choisir les 200 membres du "Congrès national général".@ Reuters
Partagez sur :

L’Alliance des forces nationales (AFN) a annoncé être en tête dans la plupart des circonscriptions.

Les premières tendances des élections législatives post-Kadhafi commencent à arriver. La coalition des libéraux a annoncé dimanche être en tête dans la plupart des circonscriptions en Libye. Le chef du Parti de la justice et de la construction (PJC), issu des Frères musulmans, Mohamed Sawan, a reconnu de son côté une "nette avance" à Tripoli et Benghazi de l'Alliance des forces nationales (AFN) qui réunit plus de 40 petits partis autour d'architectes de la révolte de 2011.

bureaux vote libye 930

© Reuters

"Selon les premières informations recueillies (par la coalition), la coalition est en tête dans la plupart des circonscriptions électorales", a déclaré pour sa part Faiçal al-Krekchi, secrétaire général de l'AFN, précisant que le dépouillement des bulletins de vote était toujours en cours dans plusieurs bureaux de vote.

Huit mois après la fin du conflit armé, quelque 2,8 millions d'électeurs étaient appelés à choisir les 200 membres du "Congrès national général". Le taux de participation au scrutin a atteint 60%, selon les résultats préliminaires annoncés par la Commission électorale dans la soirée.

A l'inverse de la Tunisie et de la Libye

libye feu d'artifice 930

© Reuters

Si ces résultats se confirmaient, la Libye ferait exception par rapport à ses voisins tunisien et égyptien, touchés par le Printemps arabe et où les islamistes ont pris le pouvoir après les premières élections ayant suivi la chute des anciens régimes.

Les premières estimations portent sur les formations politiques en compétition pour les 80 sièges réservés aux listes des partis politiques dans la prochaine assemblée nationale qui compte un total de 200 membres.

Pour les 120 sièges réservés aux candidats individuels, la tendance devrait être la même, dans la mesure où une grande partie des candidats sont soutenus par des partis politiques.

"Une écrasante" victoire

libye fête 930

© Reuters

Plusieurs observateurs des élections à Tripoli et Benghazi ont fait état d'une "écrasante" victoire des libéraux dans plusieurs circonscriptions et bureaux de vote avec des taux dépassant parfois 90%, comme dans le quartier populaire d'Abou Salim dans la capitale. Le décompte des voix a commencé samedi soir et la Commission électorale devrait commencer à annoncer les résultats préliminaires à partir de "lundi soir ou mardi".

Malgré des violences et des actes de sabotages de militants autonomistes dans l'Est, les Libyens ont réussi leurs premières élections libres dans une ambiance festive, après des dizaines d'années de dictature sous le régime de Mouammar Kadhafi.

"Quel que soit le résultat, c'est le peuple Libyen qui sort gagnant", a déclaré samedi soir le chef de la Commission électorale Nouri al-Abbar, qui annonçait le "succès" des élections malgré une "journée de gestion de crise", notamment dans l'Est où des bureaux de vote sont restés fermés en raison de l'insécurité.  La journée a été endeuillée par la mort d'une personne près d'un bureau de vote à Ajdabiya, dans l'Est, dans des circonstances peu claires.

"Extraordinaire transition"

Barack Obama

© REUTERS

La communauté internationale n'a pas tari d'éloges sur le déroulement du processus électoral. L'Union européenne a salué les élections "véritablement historiques" en Libye, soulignant qu'elles s'étaient déroulées "dans un climat de liberté", tandis que Londres a fait état d'une "étape importante" et un moment "historique" pour ce pays sur sa route vers la liberté.

Le président américain Barack Obama a exprimé de son côté ses félicitations au peuple de la Libye pour une "autre étape importante de leur extraordinaire transition vers la démocratie".