Libye : la piste d'une attaque "planifiée"

  • A
  • A
Libye : la piste d'une attaque "planifiée"
@ REUTERS
Partagez sur :

Al-Qaïda pourrait être derrière l’attaque de Benghazi, disent des responsables américains.

L'attaque contre le consulat de Benghazi est-elle l’œuvre de terroristes, voir même de membres d'Al-Qaïda ? C'est "l'hypothèse de travail" sur laquelle se penchent les experts, a confié, sous couvert d’anonymat, un responsable américain.

Armes de petit calibre et lance-roquettes

L’attaque du 11 septembre, qui a fait quatre morts dont l’ambassadeur des Etats-Unis en Libye, semble avoir été planifiée, estimaient mercredi soir des responsables américains. Initialement mise sur le compte d'hommes armés en colère contre un film anti-islam, l'attaque résulterait d'une opération coordonnée plutôt que de débordements d'une foule en colère, a affirmé mercredi un responsable américain.

La manifestation contre le film L’innocence des musulmans, jugé blasphématoire, aurait juste servie de prétexte pour s'en prendre au consulat américain avec des armes de petit calibre mais aussi des lance-roquettes.

La signature d’Al-Qaïda

"Il y a des détails encore assez flous, mais clairement on a la signature d'Al-Qaïda", a estimé de son côté Mike Rogers, président républicain de la commission du renseignement au Congrès américain, sur la chaîne CNN. Il estime également que le choix de la date, le 11 septembre, n’est pas un hasard. D'autres responsables américains, s'exprimant sous couvert d'anonymat, ont parlé d'une "attaque complexe" tout en refusant de se prononcer sur l'identité de ses auteurs présumés.

Pour Mike Rogers, Al-Qaïda cherchait des cibles occidentales depuis des semaines :

Les détails de l’attaque montrent qu’un deuxième assaut lancé contre le lieu où les diplomates ont été conduits après le début de l'attaque a été mené de manière professionnelle. "Je pense vraiment que cette attaque a été planifiée", a déclaré le capitaine libyen Fathi al Obeïdi, dont l'unité spéciale a reçu l'ordre de se joindre aux huit militaires américains arrivés à l'aéroport de Benghazi.

Et un peu plus tard dans la journée, une embuscade, tendue à une unité de l'US Army acheminée par hélicoptère pour porter secours aux diplomates assiégés au consulat, a fait deux morts coté américain, selon des  responsables libyens. La marine américaine a envoyé deux navires vers les côtes libyennes, "simplement par mesure préventive", selon un haut gradé américain.