Libye : la France veut agir vite

  • A
  • A
Libye : la France veut agir vite
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les dirigeants français souhaitent une action militaire dès l’adoption de la résolution sur la Libye par l’ONU.

A quelques heures du vote de jeudi soir par le Conseil de sécurité de l’ONU sur une résolution autorisant des opérations militaires en Libye, la France a rappelé qu’elle brigue une action militaire dans les toutes prochaines heures en cas d'adoption de cette résolution. Et ce, à deux reprises, via son Premier ministre et son représentant du Quai d’Orsay.

"Le temps presse"

A New-York, le ministre français des Affaires étrangères doit défendre en personne ce projet de résolution franco-britannico-libanais visant à mettre fin à la répression du soulèvement contre le régime du dirigeant libyen. C’est d’ailleurs à son arrivée aux Etats-Unis qu’Alain Juppé a indiqué qu'en cas de vote positif - sur lequel Paris se dit confiant -, la France et ses partenaires mettraient très vite la résolution en oeuvre.

Même son de cloche du chef du gouvernement. François Fillon a souligné jeudi soir que la France souhaitait une action militaire dans les toutes prochaines heures en cas d'adoption de la résolution sur la Libye par le Conseil de sécurité de l'ONU, dans le journal de 20 heures de France 2. "C'est la France qui depuis plusieurs jours est à la manoeuvre pour essayer d'obtenir que cette résolution soit votée par le Conseil de sécurité", a-t-il rappelé.

François Fillon a assuré que le temps "presse" "et la menace du colonel Kadhafi montre à quel point il est urgent que la communauté internationale se mobilise".

La Ligue arabe, premiers à agir ?

Mais François Fillon a insisté sur la volonté française d'impliquer des pays arabes dans cette démarche. Si la résolution est adoptée, "nous prendrons dès les prochaines heures contact avec la Ligue arabe pour organiser une rencontre" avec l'Union européenne, a-t-il expliqué. Car "les pays de la région ont vocation à intervenir", a avancé le Premier ministre.

Des diplomates français ont indiqué que les frappes pourraient avoir lieu dès vendredi après consultation avec les pays de la Ligue arabe. Les opérations pourraient viser les pistes des aérodromes et les convois de l'armée libyenne. Un sommet tripartite sur la Libye, réunissant l'Union européenne, l'Union africaine et la Ligue Arabe, pourrait se tenir dès samedi à Paris.

Le projet de résolution prévoit la mise en place d'une zone d'exclusion aérienne et affirme que les Etats membres de l'ONU pourront "prendre toutes les mesures nécessaires" pour protéger les civils en Libye.