Libye : l'aéroport de Tripoli, zone de guerre

  • A
  • A
Libye : l'aéroport de Tripoli, zone de guerre
L'aéroport de Libye a été la cible de tirs de roquettes et d'obus@ Reuters
Partagez sur :

47 personnes sont mortes en une semaine de combats aux alentours de l'aéroport de la capitale.

L'INFO. Plus de 47 personnes ont été tuées en une semaine de combats entre milices rivales pour le contrôle de l'aéroport de Tripoli, théâtre dimanche des affrontements les plus violents, sur fond de lutte d'influence en Libye.

Affrontements entre milice. Cette bataille pour l'aéroport, fermé depuis le début le 13 juillet, a également fait 120 blessés, a indiqué un porte-parole du ministère de la Santé. L'attaque a été menée par une alliance de milices islamistes et de milices de la ville de Misrata à 200 km à l'est de Tripoli. Leur objectif : chasser des brigades de la ville de Zenten qui contrôlent l'aéroport et d'autres sites du sud de la capitale depuis 2011. "L'aéroport a été attaqué [...] aux obus de mortier, aux roquettes et aux canons de char. C'est l'attaque la plus violente" depuis le début de l'offensive, a déclaré un responsable de la sécurité de l'aéroport, Al-Jilani Al-Dahech.

>> LIRE AUSSI - Chaos à Tripolo, l'aide internationale en renfort

Ces affrontements s'inscrivent dans le cadre d'une lutte d'influence politique entre libéraux et islamistes, mais aussi régionale entre les villes rivales de Zenten et de Misrata. Les Misratis ont affiché ouvertement jeudi leur soutien à l'opération baptisée "L'aube de la Libye" contre les Zentanis, envoyant des forces à Tripoli pour appuyer la milice originaire de la ville.

>> LIRE AUSSI - Un général dissident cible d'un attentat