Libye : un champ pétrolier co-géré par Total attaqué

  • A
  • A
Libye : un champ pétrolier co-géré par Total attaqué
@ AFP/ABDULLAH DOMA
Partagez sur :

Le personnel a pu être évacué avant l'attaque par un groupe armé inconnu.

Un site pétrolier co-géré par Total a été la cible d'une attaque dans la nuit de mardi à mercredi en Libye. "Un groupe armé inconnu a attaqué le champs mais le personnel a été évacué à temps", a déclaré Mohamed al-Herari, le porte-parole de la Compagnie nationale libyenne de pétrole (NOC) qui co-exploite le site. Aucune victime n'est à déplorer parmi les employés de Total ou de la NOC. On ignore cependant s'il y a eu des victimes parmi les gardes qui assurent la sécurité et dépendent de l'armée régulière libyenne.

>> LIRE AUSSI - L'Etat islamique est-il en train de s'implanter en Libye ?

Les terminaux au ralenti. Le site d'Al-Mabrouk, à 100 km au sud de la ville de Syrte, est à l'arrêt, comme de nombreuses autres installations pétrolière libyennes, en raison notamment du fonctionnement ralenti des terminaux d'exportation.

Des affrontements se sont multipliés autour de ces terminaux pétroliers dans l'est du pays, à la suite d'une offensive en décembre des milices de Fajr Libya qui contrôlent la capitale et qui tentent de s'emparer de ces sites stratégiques. La ville de Syrte, ancien bastion des fidèles à l'ancien régime de Mouammar Kadhafi dans le centre de la Libye, est devenu un fief pour des groupes radicaux comme Ansar Asharia.

>> LIRE AUSSI - L'armée française aux portes de la Libye