Libye : 400 Français rapatriés dans la nuit

  • A
  • A
Libye : 400 Français rapatriés dans la nuit
Une manifestation anti-Kadhafi à Tobruk, en Libye.@ REUTERS
Partagez sur :

La France a affrété des avions militaires pour rapatrier ses ressortissants en provenance de Libye.

Pour venir en aide aux 750 ressortissants français présents en Libye, en proie à des manifestations hostiles au régime Kadhafi et à une violente répression, le Quai d'Orsay a annoncé mardi à la mi-journée avoir envoyé sur place trois avions militaires pour procéder à leur rapatriement. J'ai donné instruction à notre ambassade en Libye d'informer l'ensemble de nos compatriotes présents sur place et de les aider à gagner l'aéroport", a déclaré Michèle Alliot-Marie.

Plus de 400 Français rapatriés dans la nuit

Mardi soir, deux avions envoyés par la France pour rapatrier ses ressortissants de Libye ont bien atterri à Tripoli. Le troisième appareil à destination de Sebha, à 660 km au sud de Tripoli, devait lui décoller dans la soirée. Quelque 402 Français sont arrivés à Paris tôt mercredi matin. Les deux premiers appareils se sont posés à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle à 02h36 (01h36 GMT) et à 03h50 (02h50 GMT). Cent-soixante douze ressortissants étaient à bord du premier avion et 230 à bord du deuxième, selon Bernard Valero, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

La capacité de ces avions pourrait permettre d'évacuer entre "300 et 700 personnes". Il s'agit de deux Airbus A310 et d'un Airbus A340.

Les pays européens très inquiets

La France n'est pas seule à se préoccuper du sort de ses ressortissants. L'Allemagne a envoyé mardi un nouvel avion pour rapatrier ses ressortissants de Libye. L'appareil de la compagnie Lufthansa doit atterrir dans l'après-midi à Tripoli, où environ 400 Allemands - principalement des employés de groupes allemands ou d'organisations diverses basés à Tripoli - se trouvent encore, selon son estimation. Le ministère travaille "intensivement" à d'autres moyens d'évacuation, si l'avion ne suffisait pas.

Un avion militaire portugais, arrivé lundi à l'aéroport de Tripoli, a évacué dans la nuit 114 personnes vers une base militaire de l'Otan en Italie, a annoncé l'agence Lusa, citant une source gouvernementale. Parmi les personnes évacuées, figurent 80 Portugais et 34 étrangers. Lundi, l'ambassadeur du Portugal à Tripoli, Rui Aleixo, avait précisé que ces étrangers étaient des employés d'entreprises portugaises et des Nations unies. L'appareil C-130 des forces aériennes portugaises pourrait effectuer une nouvelle rotation mardi, a indiqué à Lusa le secrétariat d'Etat aux Communautés portugaises.

Rome a de son côté déconseillé "tout voyage" en Libye à ses ressortissants. Le ministère italien des Affaires étrangères a également recommandé de ne pas demander un visa de tourisme pour des voyages d'affaires, et rappelé que pour des raisons de sécurité liées au risque d'enlèvement, les autorités libyennes ont dans le passé interdit ou déconseillé - durant certaines périodes - quelques itinéraires dans le Sahara.