Libéralisation du commerce : Lamy souhaite une solution pour 2010

  • A
  • A
Libéralisation du commerce : Lamy souhaite une solution pour 2010
Partagez sur :

Le directeur général de l'OMC Pascal Lamy a souhaité mardi en Indonésie que le cycle de Doha soit conclu en 2010. La levée de milliers de droits de douanes et la réduction des subventions à l'agriculture dans les pays riches sont en jeu.

La confrontation nord-sud qui durait depuis des années sur les dossiers agricoles et industriels va t-elle enfin se solutionner ? Le directeur général de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) Pascal Lamy a souhaité mardi, à l'issue d'une réunion sur l'île de Bali, que le cycle de Doha sur la libéralisation du commerce soit conclu en 2010.

Les dix-neuf pays exportateurs agricoles formant le Groupe de Cairns, qui comprend des pays comme le Brésil, l'Australie ou l'Indonésie, représentant 25% du commerce agricole mondial, ont appelé de leur côté à une relance des négociations. Le groupe s'est déclaré "profondément déçu" par l'annonce par Washington de nouvelles aides au secteur laitier à la suite d'une décision similaire de l'Union européenne. "L'UE et les Etats-Unis doivent démontrer leur leadership en annulant ces subventions à l'exportation aussi rapidement que possible", insiste t-il. "Tous les membres de l'OMC doivent résister à la tentation de prendre des mesures protectionnistes dans cet environnement difficile".

Sont en jeu la levée de milliers de droits de douanes et la réductions des subventions à l'agriculture dans les pays riches. Le nouveau représentant américain au Commerce, Ron Kirk, s'est lui aussi prononcé en faveur d'une relance "dès que possible" des négociations. Il a appelé à une nouvelle approche des négociations pour régler les points de discorde et tenir compte de la crise économique.