Liban : trois morts dans un raid contre un islamiste présumé

  • A
  • A
Liban : trois morts dans un raid contre un islamiste présumé
Au moins trois personnes ont été tuées au cours de ce raid policier.@ AFP
Partagez sur :

Le Liban continue à traquer des islamistes présumés, moins d'un mois après les attentats meurtriers de Beyrouth.

Trois personnes sont mortes samedi dans le nord du Liban lors d'une opération policière au domicile d'un activiste islamiste présumé, dont le suspect qui s'est fait exploser, apprend-on de sources médicales et proches des services de sécurité. Les deux autres victimes sont des civils, précise-t-on. Au moins dix autres personnes ont été blessées, dont quatre membres des services de sécurité. L'opération s'est déroulée à Deïr el Ammar, au nord-est de Tripoli.

Le pire attentat à Beyrouth depuis quinze ans. Les forces de sécurité libanaises multiplient les raids contre des islamistes présumés depuis le double attentat suicide revendiqué par le groupe Etat islamique le 12 novembre à Beyrouth. Quarante-quatre personnes avaient été tuées et plus de 200 blessées dans le quartier de Bourj al-Barajné, un bastion du Hezbollah situé dans la banlieue sud de Beyrouth. Onze personnes soupçonnées d'être en lien avec ces attaques, dont huit Syriens ont été arrêtées le 15 novembre. Il s'agit du pire attentat à Beyrouth depuis 1990.