Liban : explosion mortelle à Beyrouth

  • A
  • A
Liban : explosion mortelle à Beyrouth
Photo de l'explosion survenue le 21 janvier dernier à Beyrouth.@ Reuters
Partagez sur :

DERNIÈRE MINUTE - L'explosion a retenti à proximité d'un centre culturel iranien dans le sud de Beyrouth.

L'INFO. Au moins six personnes ont été tuées mercredi dans une explosion qui a retenti à proximité d'un centre culturel iranien dans le sud de Beyrouth, selon une source au sein des services de sécurité libanais. On compte également au moins 100 blessés, selon la Croix Rouge. Une voiture et une moto auraient été utilisées dans cette double attaque-suicide.

Les quartiers sud de Beyrouth sont un fief du puissant mouvement chiite libanais Hezbollah, déjà visé ces derniers mois par de multiples attentats meurtriers en raison du soutien militaire apporté par le Hezbollah au régime syrien. La source au sein de la sécurité libanaise a indiqué que l'explosion avait eu lieu dans le quartier de Bir Hassan, et qu'au moins six personnes avaient été tuées et une centaine d'autres blessées.

Sur Twitter, les brigades Abdallah Azzam ont revendiqué l'attentat. Ce groupe militant sunnite est affilié à Al-Qaïda et avait promis une intensification des attentats sur le sol libanais au mois de janvier, selon l'Orient Le Jour. Il reprochait à Beyrouth de détenir arbitrairement des islamistes.

Attentats en augmentation. Cette explosion, qui a provoqué un important dégagement de fumée dans le ciel de la capitale libanaise. Des chaînes de télévision libanaises ont diffusé des images montrant d'importants dégâts, et des équipes de secours transportant des victimes à l'écart d'une rue noircie et recouverte de gravats, où plusieurs véhicules étaient en feu. On a notamment vu un homme blessé évacué sur une civière et une jeune fille emportée par deux hommes.

Les forces de sécurité libanaises n'ont pas réussi à empêcher cet attentat, malgré l'arrestation la semaine dernière du cerveau présummé d'une série d'attentats. Après l'interpellation de Naim Abbas, la police avait saisi plusieurs véhicules piégés à l'aide d'explosifs et prêts à être utilisés.

Les militants sunnites ont annoncé leur intention de s'en prendre aux intérêts du Hezbollah sur le territoire libanais en raison de l'implication de la milice chiite en Syrie, auprès des forces du régime d'Al-Assad. Depuis six mois, le nombre d'attentats augmente dans la capitale libanaise. Au mois de novembre, un double-attentat avait fait 23 morts devant l'ambassade d'Iran à Beyrouth. Un groupe lié à Al-Qaïda avait revendiqué cette attaque.

sur le même sujet, sujet,

LIBAN - Nouvel attentat dans le sud de Beyrouth

VIOLENCE - Le "Front Al-Nosra au Liban" revendique l'attentat