L'État islamique assiégé dans un de ses fiefs près d'Alep

  • A
  • A
L'État islamique assiégé dans un de ses fiefs près d'Alep
Les combattants de Daech dans la ville d'Al-Bab sont désormais assiégés.@ AFP
Partagez sur :

Le dernier fief de l'Etat islamique dans la région d'Alep est cerné par les troupes de Bachar el Assad.

Les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) sont désormais complètement assiégés dans la ville d'Al-Bab, leur dernier fief dans la province d'Alep, dans le nord de la Syrie, a indiqué lundi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Troupes régulières, Hezbollah et frappes russes. "Les forces du régime syrien, appuyées par des combattants du Hezbollah libanais et par des frappes russes, sont parvenues à assiéger complètement Al-Bab et ses environs" du côté sud, tandis que les forces turques et des rebelles l'assiègent déjà au nord, à l'est et à l'ouest, selon l'OSDH.

Le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, a précisé que les forces du régime avaient "réussi dans la nuit de dimanche à lundi à prendre le contrôle de la seule route aux mains de l'EI qui liait cette ville au reste du territoire syrien".

Les rebelles syriens visent aussi la ville d'Al-Bab. L'avancée de l'armée syrienne intervient alors que depuis le 10 décembre, Al-Bab est visée par une offensive menée par des rebelles syriens appuyés par les troupes de la Turquie au sein de l'opération "Bouclier de l'Euphrate".

Les forces turques sont rassemblées au nord, à l'est et à l'ouest de la ville mais éprouvent des difficultés à avancer face au principal groupe jihadiste en Syrie.

Dans la guerre aux multiples acteurs en Syrie, la Russie aide militairement le régime de Bachar al-Assad face aux jihadistes et insurgés, alors que la Turquie apporte un soutien militaire à des groupes rebelles qui combattent les jihadistes dans le nord syrien près de sa frontière.