L'État islamique affirme que l'assaillant de l'Ohio était un de ses "soldats"

  • A
  • A
L'État islamique affirme que l'assaillant de l'Ohio était un de ses "soldats"
Un policier a mis fin à l'attaque en tuant l'assaillant.@ Kirk Irwin / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

L'État islamique a revendiqué mardi l'attaque qui a fait onze blessés lundi sur le campus de l'université d'État de l'Ohio, à Columbus.

L'organisation État islamique (EI) a revendiqué mardi, via son organe de propagande Amaq, l'attaque qui a fait onze blessés lundi sur un campus de l'université de l'Ohio. L'assaillant a "mené son opération en réponse aux appels à cibler les citoyens de pays de la coalition internationale" qui combat les djihadistes en Irak et en Syrie, a indiqué une "source" anonyme à l'agence Amaq.

Abattu par la police et identifié par les autorités comme Abdul R., cet étudiant avait menacé les États-Unis sur Facebook quelques minutes avant l'attaque, leur reprochant notamment leur "ingérence" dans les pays à forte communauté musulmane. Les médias américains ont affirmé qu'e cet homme était d'origine somalienne, mais les autorités n'ont pas confirmé cette information.

Aucun lien avec d'autres activistes connus. L'homme s'était radicalisé tout seul et a agi comme "un loup solitaire", ont indiqué des responsables fédéraux américains mardi. Les enquêteurs, qui ont fouillé le passé du suspect, n'ont pas fourni d'explication aux agressions qu'ils a commises sur le campus de l'université où il étudiait. Ils n'ont pour l'instant pas trouvé d'éléments montrant des liens éventuels avec d'autres activistes, cellules ou groupes connus.

Le mode opératoire correspond à celui d'un terroriste islamiste isolé comme cela avait été le cas pour le tueur qui avait abattu 49 personnes dans une boîte gay d'Orlando en juin ou le meurtrier de quatre Marines et d'un soldat de la Navy dans une fusillade à Chattanooga dans le Tennessee l'an passé. Dans les trois cas, les assaillants ont été abattus par la police.