Les visites à la Maison-Blanche, c'est fini

  • A
  • A
Les visites à la Maison-Blanche, c'est fini
Les touristes se rendant à Washington ne pourront plus visiter la Maison-Blanche.@ MAXPPP
Partagez sur :

Rigueur oblige, les touristes ne pourront plus visiter la résidence du président américain.

L'INFO. Seraient-elles les premières victimes de la rigueur annoncée outre-Atlantique ? A partir de ce week-end, les visites de la Maison-Blanche pour les touristes sont annulées, en raison des coupes budgétaires entrées en vigueur la semaine dernière. La Maison-Blanche, monument historique et étape incontournable de tout touriste visitant Washington, ne sera plus visitable "jusqu'à nouvel ordre".

>> A lire aussi : Le "mur budgétaire" en vigueur

Un message sur le répondeur. Les personnes tentant de joindre le service de réservation tombent en effet sur le message suivant : "En raison des réductions de personnel dues aux coupes budgétaires, nous regrettons d'informer [le public] que les visites de la Maison-Blanche seront annulées à partir du samedi 9 mars, jusqu'à nouvel ordre".  Ces visites coûtent à la Maison-Blanche environ 1 million de dollars chaque année, note le Washington Post.

"Je devrais peut-être utiliser la méthodes mentales des Jedi" pour convaincre les républicains, ironisé Obama.

© REUTERS

Le budget fédéral amputé. Ces mesures interviennent à l'approche du printemps, saison propice à l'afflux de touristes dans la capitale américaine, ce que la Maison-Blanche "déplore". Mais vendredi, d'importantes coupes dans le budget fédéral sont entrées en vigueur, les républicains et les démocrates n'ayant pas réussi à s'entendre sur la façon de réduire les déficits. Le budget a ainsi été amputé de 85 milliards de dollars.

"Moins cher qu'un week-end de golf". Cette décision de la présidence américaine a valu à Barack Obama, farouche adversaire des coupes budgétaires entrées en vigueur vendredi, des critiques amères. Le républicain Newt Gingrich s'est ainsi insurgé sur Twitter, évoquant un week-end passé par le président américain en Floride il y a quelques semaines : "Annuler les visites à la Maison-Blanche est puéril et malhonnête, le week-end de golf en Floride a coûté assez pour permettre de laisser la Maison-Blanche ouverte pendant des mois".

L'opposition n'est pas la seule à avoir réagi : un groupe d'écoliers qui devaient visiter la Maison-Blanche le 16 mars a publié sur Facebook une vidéo dans laquelle ils implorent le président : "La Maison-Blanche est notre maison, s'il-vous-plaît, laissez-nous la visiter !".

éleves iowa maison-blanche

© Capture d'écran

Comme le note le Washington Post, la résidence présidentielle est ouverte au public depuis sa construction et n'a été fermée qu'à de très rares exceptions. Et le quotidien de noter qu'il s'agit là d'une réaction de dépit de Barack Obama plus que d'une réelle nécessité budgétaire.