Les talibans visent le prince Harry

  • A
  • A
Les talibans visent le prince Harry
@ REUTERS
Partagez sur :

Deux "marines" américains ont été tués vendredi dans une offensive des talibans en Afghanistan.

Les talibans ont tenu parole. Après avoir assuré qu'ils feraient tout leur possible "pour tuer le prince Harry et les autres membres des forces britanniques", les talibans se sont attaqués jeudi à la base de Helmand, en Afghanistan. Ils ne sont toutefois pas parvenus à leurs fins, même si deux soldats américains ont été tués dans l'assaut de cette base où est affecté le prince Harry.

17 corps retrouvés

L'attaque à l'arme légère et à l'aide d'obus et de roquettes contre le camp Bastion, situé dans la province très instable du Helmand, a débuté vers minuit heure locale. "Tout autour de la base, il y a un grand champ de blé, dans lequel ils se sont cachés. Puis un kamikaze à pied s'est fait exploser contre un mur de la base, ouvrant une brêche, par laquelle 16 autres combattants sont entrés dans la base", a raconté le haut gradé afghan. Les dégâts matériels infligés à la coalition sont lourds. Un réservoir d'essence et un hangar de maintenance pour aéronefs ont été touchés, selon Sayed Malook.

"D'après les informations en notre possession, le prince Harry, surnommé capitaine Wales, est hors de danger", a déclaré le sergent Bob Barko Jr, du centre de presse de l'Isaf, la force armée de l'Otan en Afghanistan. Deux soldats américains ont toutefois été tués dans l'assaut, a déclaré à Washington un responsable américain de la défense, sous couvert d'anonymat. "Moins de cinq hommes", dont la nationalité n'a pas été précisée, ont également été blessés. Selon un porte-parole du gouverneur de la province, 18 corps ont été retrouvés. Ils semblent être ceux d'insurgés tués au cours des combats.

"Se venger des Américains pour le film"

Les talibans afghans ont revendiqué samedi l'attaque d'une base militaire, affirmant avoir agi en représailles à la diffusion de la vidéo islamophobe à l'origine de violences dans plusieurs pays du monde arabe. "Le but de cette attaque était de se venger des Américains pour le film contre le prophète", a expliqué Qari

Une enquête est en cours pour déterminer les circonstances de l'attaque. "Le prince Harry n'a jamais été menacé", a assuré un porte-parole de la Force internationale d'assistance à la sécurité (Isaf) sous commandement de l'Otan.

Quelques jours plus tôt, les talibans avaient en effet annoncé leur intention de tuer ou d'enlever le prince Harry dans le cadre d'une "opération Harry". "Nous ne cherchons pas à le kidnapper, mais à le tuer", avait déclaré Zabihullah Mujahid, un porte-parole des insurgés, lors d'un entretien téléphonique.

Deuxième mission du prince Harry

Le prince Harry, 27 ans, est arrivé la semaine dernière à Camp Bastion, dans la province du Helmand pour une mission temporaire de quatre mois comme pilote d'hélicoptère Apache. Cette mission est la deuxième dans ce pays pour le prince Harry, mais la première rendue publique par les autorités britanniques.

Sa précédente venue en Afghanistan, entamée en décembre 2007, avait été soigneusement tenue secrète jusqu'à ce qu'elle soit écourtée au bout de dix semaines pour des raisons de sécurité. En mars 2008, les médias avait en effet révélé sa présence en Afghanistan. Contacté, un porte-parole de l'armée britannique s'est refusé à tout commentaire sur d'éventuelles mesures de sécurité supplémentaires prises pour protéger le prince Harry, par rapport à celles en vigueur pour ses compagnons d'arme.