Les soldats de l'Otan pris pour cible en Afghanistan

  • A
  • A
Les soldats de l'Otan pris pour cible en Afghanistan
Partagez sur :

En deux jours, neuf soldats de la force internationale, dont un Français, ont été tués. Les violences redoublent avant les élections du 20 août.

Cinq soldats de l'Otan, dont trois Américains, ont été tués samedi et dimanche dans des attaques dans le sud et l'est de l'Afghanistan. Samedi, l'Otan avait déjà annoncé la mort de quatre autres militaires étrangers, un Français et trois Américains. Les pertes étrangères en Afghanistan, avec 75 morts, avaient atteint au mois de juillet un record absolu depuis la chute des talibans fin 2001.

En toile de fond : les élections présidentielles et provinciales du 20 août prochain. En prévision de cette échéance, les troupes étrangères ont intensifié depuis le début de l'été leurs opérations contre les bastions islamistes, en particulier dans le sud et l'est du pays. Les Etats-Unis ont également lancé un coup de force début juillet dans le sud de l'Afghanistan.

Le processus électoral est désormais menacé. Les talibans ont appelé les Afghans à boycotter les élections et à prendre les armes contre les "envahisseurs" étrangers. Les électeurs pourraient ainsi ne pas se rendre dans les bureaux de vote pour éviter d'être pris pour cible. Ce qui pose au-delà le problème de la crédibilité du scrutin.

"Il est indispensable de changer de stratégie", assure Henri Plagnol, membre de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée Nationale :



D’après un rapport parlementaire rendu au début de l’été, une victoire militaire n’est plus à l’ordre du jour. "Il ne suffit pas de mener des opérations militaires, il faut absolument que l’aide occidentale soit plus efficace sur le terrain. Ce qui est scandaleux c’est que plusieurs années après l’arrivée des troupes occidentales, vous n’ayez toujours pas d’eau potable ou d’électricité dans la plupart des villages afghans", insiste Henri Plagnol.

En incluant les neuf décès de ces derniers jours, 240 soldats étrangers ont perdu la vie en Afghanistan depuis le début de l'année, selon un décompte réalisé à partir du site internet spécialisé icasualties.org. Plus de 100.000 soldats étrangers sont déployés en Afghanistan. Les soldats afghans sont également la cible des insurgés. Lundi, un attentat à la bombe revendiqué par les talibans a fait au moins douze morts, dont deux policiers, à Herat, la plus grande ville de l'ouest de l'Afghanistan, non loin de la frontière iranienne.