Les roses blanches d'Obama à Buchenwald

  • A
  • A
Les roses blanches d'Obama à Buchenwald
Partagez sur :

Accompagné notamment d'Angela Merkel et d'Elie Wiesel, le président américain a rendu hommage vendredi aux déportés, morts dans le camp de concentration nazi.

Il est le premier président américain à se rendre à Buchenwald. Vendredi, en début d'après-midi, Barack Obama, a débuté une visite de l'ancien camp de concentration nazi, où 56.000 personnes ont péri pendant la Seconde Guerre mondiale.

Obama, entouré de la chancelière allemande Angela Merkel, et guidé notamment par le prix Nobel de la Paix, Elie Wiesel, survivant de Buchenwald, a retrouvé un groupe d'étudiants de la ville voisine de Iéna à la grille d'entrée du camp. Tous ont ensuite déposé une rose blanche sur le monument "à la mémoire de toutes les victimes" du camp.

"Aujourd'hui encore, nous savons qu'il y a des gens qui insistent pour dire que l'Holocauste ne s'est jamais produit, une négation des faits ou de la vérité qui est infondée, ignorante et haineuse", a dit Barack Obama, dont le grand-oncle fut l'un des premiers Américains à entrer dans le camp. "Cet endroit est l'ultime reproche contre de telles pensées, un rappel de notre devoir de faire face à ceux qui mentent sur notre histoire", a-t-il ajouté.

Barack Obama assure que son grand-oncle ne lui a jamais vraiment parlé de cette période, explique François Clemenceau, correspondant d'Europe 1 à Washington :


"Je m'incline devant toutes les victimes" du nazisme a affirmé de son côté la chancelière allemande.

Le président américain est attendu vendredi soir à Paris et assistera ce week-end en Normandie aux commémorations du débarquement.