Les républicains face au Super Tuesday

  • A
  • A
Les républicains face au Super Tuesday
@ Reuters
Partagez sur :

Mitt Romney aborde en position de force cette étape clé dans la course à l'investiture.

C'est l'étape cruciale dans la course l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle américaine.Le "Super Tuesday", littéralement le "super mardi" verra mardi dix États voter simultanément pour désigner le challenger de Barack Obama.

Les électeurs de l'Alaska, Georgie, Idaho, Massachusetts, Dakota du Nord, Oklahoma, Ohio, Tennessee, Vermont et Virginie sont appelés aux urnes. Objectif : élire 419 délégués sur les 1.144 nécessaires pour décrocher la précieuse investiture du parti lors de la convention nationale du parti républicain à Tampa du 27 au 30 août. Certains de ces états ont un rôle clé, comme la Géorgie et ses 76 délégués, l'Ohio (66) et le Tennessee (58).

L'Ohio, l'Etat à ravir

Parmi les candidats en lice, deux se détachent largement : l'ancien gouverneur du Massachusetts, Mitt Romney et l'ancien sénateur de Pennsylvanie, Rick Santorum. Mais si le Super Tuesday devrait confirmer l'avance de Mitt Romney, il ne devrait cependant pas lui garantir la victoire finale. Avec sa victoire au caucus de Washington dimanche dernier, Mitt Romney a désormais remporté six Etats soit 203 délégués ; Rick Santorum a quatre Etats et 92 délégués ; l'ancien speaker de la Chambre des représentants, Newt Gingrich a quant à lui arraché un Etat, la Caroline-du-Sud. Ron Paul vient clore la marche avec 25 délégués mais aucune victoire à son compteur.

Selon les derniers sondages, chacun des trois candidats principaux devrait remporter des états mardi, affirme le journal britannique The Guardian. Mitt Romney devrait remporter le Massachusetts, la Virginie et l'Idaho. Rick Santorum devrait s'adjuger le Tennessee et l'Oklahoma. Quant à Newt Gingrich, la Géorgie pourrait s'offrir à lui.

L'Ohio devrait donc être décisif pour départager les prétendants en lice. Mais pas seulement. Pour remporter la course à la Maison-Blanche, il faut conquérir l'Ohio. "De 1904 à 2008, le vainqueur de l'élection présidentielle a remporté l'Ohio vingt-cinq fois sur vingt-sept, à l'exception de Roosevelt en 1944 et de Kennedy en 1960", souligne Joe Hallett, de l'OSU dans le quotidien économique Les Echos.

Romney et Santorum au coude à coude

La bataille devrait être particulièrement féroce pour Rick Santorum et Mitt Romney, en coude à coude. Selon le site RealClearPolitics, l'ancien sénateur de Pennsylvanie devance son rival avec 34% des intentions de vote, contre 31,3%. Newt Gingrich et Ron Paul ferment la marche avec respectivement 15,7% et 12 % des intentions de vote.

Mais pour certains analystes, Mitt Romney reste le grand favori. "Les autres candidats sont une blague. Le Super Tuesday jettera surtout la lumière sur la durée de la bataille et quand Romney remportera une majorité de délégués", analyse dans le Guardian Tom Mann, politologue au think Brookings Institution à Washington.